• Nombre de visites :
  • 1258
  • 24/7/2012
  • Date :

La nuit

nuit

Je montai jeune

Les marches du pont

Mais de l’autre côté

Je descendis vieux

Qu’est-ce qui est arrivé?

Je ne m’en souviens pas

Si ce n’est que je sifflais

Pour ne pas avoir peur

De craindre

De me noyer

Du chien et du vent

Tu n’étais pas là

Et la nuit fut une horrible rivière.

Tiré du recueil Descendre le piano des marches d’un hôtel de glace.

Rasoul Younãn

Source: Teheran.ir 

Poésies Relatives:

Toi…

Un ours…

Le pont brisé

La mort

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)