• Nombre de visites :
  • 1753
  • 27/7/2012
  • Date :

L’Allégeance à ’Ali (AS)

imam ’al

Traduit par Jean d’Agape

   L’instant le plus impressionnant dans la vie de Khadija est certainement celui où elle a reconnu la Wilayat de l’Imam ’Ali (AS) et de ses descendants alors que rien ne l’obligeait à le faire et que ce devoir incombait aux musulmans après la disparition du Prophète (AS). Khadija avait entendu parler des descendants de Fatima (AS) et connaissait le rang de l’Emir des croyants (AS). 

   L’Allãmeh Majlessi a écrit à ce sujet: "Un jour le Prophète (AS) appela son épouse, l’a fit s’asseoir près de lui et lui dit: "Voici Gabriel qui dit qu’il y a certaines conditions à la foi. Premièrement la reconnaissance de l’unité divine, deuxièmement la reconnaissance du Prophète, troisièmement la foi en la résurrection et le respect des règles de la religion, quatrièmement l’obéissance au Wali-ol-Amr c’est-à-dire ’Ali (AS) et les Saints Imams (AS) de sa descendance et le rejet de leurs ennemis". Khadija dit qu’elle croyait en tout. Il dit ensuite:

هُوَ مَولاكَ وَ مَوْلَي الْمُۆْمِنينَ وَ اِمامُهُمْ بَعْدي

"’Ali est ton maitre et le maitre et l’Imam de tous les croyants après moi"

    Le Prophète après avoir reçu la profession de foi de Khadija en la Wilayat, lui enseigna les obligations et les interdits, les principes et les bases de la foi. Ensuite il mit sa main sur la main d’Ali (AS) et la main de Khadija sur la sienne en signe d’allégeance éternelle à la Wilayat.  

Le hadith "Les quatre meilleures femmes de la création sont Maryam, Khadija, Asieh et Fatima" montre que Khadija avait une foi complète en tous les principes de l’Islam.

Articles Relatifs:

Les derniers écus de Khadija

En souvenir de Khadija

Un point important à souligner

Un amour réciproque

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)