• Nombre de visites :
  • 1810
  • 29/7/2012
  • Date :

Hadith après le décès du Prophète (P)

ecrire

   Après le décès du Prophète (P), la Nation islamique traversa une période pénible pendant laquelle on interdit aux Musulmans de transcrire et de propager le Hadith. Le premier à avoir pris l’initiative de cette interdiction fut Abû Bakr Ibn Quhãfah lorsqu’il accéda au Pouvoir califal.

Selon Al-Thahabî: “Abû Bakr compila les Hadîth du Prophète (P) dans un recueil. Ils étaient environ 500 Hadîth. Puis, il ordonna qu’on allume un feu et il les y brûla”‌ [1].

   ’Umar Ibn Al-Khattãb fit de même: il ordonna aux Musulmans de lui apporter leurs livres de hadith. Lorsqu’ils s’exécutèrent en croyant qu’il voulait les conserver et les protéger, il les mit au feu [2]

Ils furent suivis dans leur politique d’interdiction de la transcription du Hadîth par seulement six Compagnons [3]: Abû Sa’îd, Ibn Mas’ûd, Zayd Ibn Thãbit et Abû Mûsã Al-Ach’arî, alors que les milliers d’autres Compagnons du Prophète (P) ne leur emboîtèrent point le pas.

Notes:

1. “Tath-kirat Ql-Huffãdh, 1/5.

2. “Hujiyyat Al-Sunnah”‌: 395; “Muqaddamat Ibn Al-Çalãh”‌: 296.

3. Voir: “Muqaddama Ibn Al-Çalãh”‌, p.296.

Bibliographie

1- L’Introduction des “Wassã’il Al-Chî’ah”‌ (en persan), Tom. I (édition moderne de Qom)

2- “ L’Interdiction de la Transcription du Hadith: les causes et les conséquences”‌, Sayyid ’Ali Al-Chahristãnî, éd. Qom.

4-“Tadwîn Al-Sunnah Al-Charîfah”‌ de Sayyid Muhammad Ridhã Al-Jalãlî, éd. Qom.  

Source: "Les sources de la Noble Sunna", Edité et traduit de l’arabe par Abbas Ahmad Al-Bostani, éd. La Cité du Savoir, Canada.

Articles Relatifs:

Les rapporteurs des Hadith relatés par l’Imam Al-Kãdhim (p)

Les Rapporteurs des Hadith relatés par l’Imam Al-Ridhã (p)

Les rapporteurs des Hadith tenus de l’Imam Al-’Askari (p)

Le Hadith de l’époque de l’Imam Al-Kãdhim (p) à l’époque de l’Imam Al-’Askari (p)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)