• Nombre de visites :
  • 2053
  • 30/7/2012
  • Date :

La pudeur féminine au regard des psychologues et des biologistes

hijab

Traduit par Jean d’Agape

   Les psychologues et les biologistes reconnaissent l’existence d’une pudeur naturelle non seulement chez la femme mais aussi chez les femelles du monde animal.

Le professeur Fakhri, physiologiste égyptien, a écrit à ce sujet: "Le sentiment de pudeur existe chez les femelles et est plus fort chez les femmes que chez les hommes".

   Certains psychologues estiment que la pudeur qui apparait au moment de la puberté avec d’autres caractéristiques psychologiques fait partie de la nature féminine. Le livre sur la puberté chez les filles et les garçons montre que les différences entre les deux sexes sont très nombreuses, et que les filles plus tôt que les garçons, font preuve de sagesse et de raison.

"Les filles sont très réservées, peu mobiles et préfèrent être seules", écrit-il.

   Si la pudeur est naturelle chez la femme, le vêtement et le Hijãb le seront aussi. Montesquieu a écrit à ce sujet: "Tous les pays sont d’accord sur le fait que les femmes doivent être pudiques pour pouvoir se contrôler. Ce sont les lois de la nature qui le veulent et veulent que la femme soit pudique et domine ses instincts. Les hommes sont plus expressifs et les femmes plus patientes et plus renfermées. Il ne faut pas s’imaginer que le débridement est une chose naturelle chez la femme.

Au contraire, ce sont la décence et la pudeur qui sont naturelles chez la femme. Etant donné que l’être humain est capable de connaitre ses défauts, la pudeur est justement ce sentiment de honte que nous éprouvons face à nos imperfections".

Articles Relatifs:

Les raisons de la décence et de la pudeur

Les relations entre le Hijãb et la culture Islamique

Est-ce que le Hijãb est le signe d’un manque de sagesse?

«J’ai supporté les offenses, mais j’ai conservé mon voile» (2)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)