• Nombre de visites :
  • 628
  • 4/8/2012
  • Date :

La polygamie

la polygamie

 

  La monogamie est la forme la plus naturelle de la vie conjugale. Dans ce système prévaut l’esprit de la possession individuelle et privée -bien que cette sorte de possession diffère de celle de la fortune ou de la propriété matérielle-. Chacun des deux conjoints considère les sentiments et les désirs sexuels de l’autre comme étant sa propriété particulière exclusive.

A l’opposé de la monogamie, il y a la polygamie et le communisme sexuel, ce dernier étant aussi considéré comme une sorte de polygamie.

   Le communisme sexuel signifie qu’il n’y a pas d’exclusivité. Selon cette théorie, aucun homme ne doit appartenir exclusivement à une femme en particulier, ni aucune femme exclusivement à un homme donné. Il équivaut à la négation totale de la famille. L’histoire et les théories relatives aux époques préhistoriques, ne mentionnent aucune période pendant laquelle ait régné un communisme sexuel et une absence totale de vie familiale. Ce que certains ont appelé communisme sexuel, qu’ils ont prétendu avoir prévalu chez certaines populations primitives sauvages, n’était en réalité qu’une étape intermédiaire entre la vie familiale et le communisme sexuel.

On dit qu’il arrivait que, parmi certaines tribus sauvages, un nombre de frères épousent collectivement un nombre de surs, et qu’un groupe d’hommes d’une population épousent collectivement un groupe de femmes d’une autre population.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.245-246.

Articles Relatifs:

Le mariage à durée déterminée, une insulte à l’égard des femmes

Le mariage à durée déterminée n’est pas digne de la position de la femme

Un mariage à durée déterminée n’offre pas un foyer adéquat pour les enfants

La base du mariage doit être permanente 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)