• Nombre de visites :
  • 1646
  • 25/8/2012
  • Date :

Imam Sãdiq (AS) et Sofyãn Thawri (2)

imam al-sãdiq

Traduit par Jean d’Agape

   Il faut savoir que l’existence de différends entre les écoles Islamiques au niveau de la jurisprudence, ne témoigne non seulement pas d’une faiblesse ou de leur carence, mais constitue l’une des faveurs accordées par le Seigneur envers les croyants, et en même temps, une richesse au niveau de la loi et de la sharia dont la communauté Islamique doit être fière.

Au temps des dirigeants des écoles Islamiques, ces divergences ne les divisaient pas, ni ne les plaçaient les uns contre les autres. Aucun d’entre eux ne voyait en ces divergences un mal pas plus qu’ils n’essayaient de recourir à la propagande contre les autres en portant des accusations contre le savoir et les connaissances des autres, en raison des différences. Ils n’obligeaient pas les gens à les suivre, ni à détruire les opposants.

   Ce que l’on constate malheureusement aujourd’hui chez les oulémas et penseurs des écoles Islamiques, c’est que l’unité de la communauté Islamique est visée de part et d’autre: les différends juridiques servent aux ennemis de l’Islam qui les présentent aux yeux de la jeunesse, comme une contradiction dans la religion, pour les rendre pessimistes au sujet de la religion et de ses hommes.

L’une des questions qui favorise largement l’unité et le rapprochement des écoles, c’est de s’informer sur les divergences de vue existant entre oulémas et juristes, afin d’identifier la diversité des écoles, leurs différends, les tendances intellectuelles et leurs origines pour arriver à comprendre que chacune d’elle a saisi une partie de la mer illimitée et sans fin de la religion. C’est ainsi que l’Imam Abou Hanifa a dit: «Le plus sage et le plus savant des gens est celui qui connaît le mieux les différends existant entre les oulémas.»

   En attendant le jour où les écoles Islamiques dépasseront les slogans pour prendre les communautés de vue comme base à l’unité et à la cohésion pratique, ce qui est nécessaire pour assurer la souveraineté et la gloire de la communauté Islamique. Que Tu sois exalté, nous n’avons de science que ce que Tu nous as appris. C’est Toi, vraiment le Savant et le Sage.

Articles Relatifs:

Imam Sãdiq (AS) et Sofyãn Thawri (1)

Imam Sãdiq (AS) et Imam Abou Hanifa (2)

Imam Sãdiq (AS) et Imam Abou Hanifa (1)

Les disciples de l’Imam Sãdiq (AS)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)