• Nombre de visites :
  • 1588
  • 28/8/2012
  • Date :

L’école Ja’farite

imam al-sãdiq

Traduit par Jean d’Agape

   Le second siècle de l’hégire était pour l’Islam et la communauté musulmane une période de tumulte et d’évolution. Les Omeyyades, ces fauteurs de troubles contre le monde de l’Islam, vivaient leur déclin et leur chute, et les Abbassides commençaient leur règne honteux et noir, sur un mode pire encore que celui des Omeyyades. Dans de telles conditions, un homme d’Ahl-ul-Bayt (AS) s’est levé par le pouvoir de l’Imamat et sa science, pour écarter les nuages noirs et faire comprendre aux gens ignorants que l’Islam n’était pas ce qu’en présentaient les dirigeants incompétents et les prédicateurs courtisans et ignares. Il a réuni les cœurs divisés prêts à l’entendre et a essayé de revivifier la religion et ses enseignements en interprétant le Coran comme il a été révélé.

Il a servi l’Islam par deux moyens: en enseignant les sciences Islamiques d’abord, ensuite en présentant des modèles et des exemples islamiques. Le fait que le Chiisme soit appelé «école Ja’far ite » vient de ces deux actions, notamment de la seconde.

   Il a révélé au Monde des réalités au-dessus de son temps. La culture et la civilisation Islamiques dans le passé et aujourd’hui sont redevables des actions entreprises par l’Imam Sãdiq (AS), et ce dernier se trouvait à l’origine du progrès et de l’éveil des musulmans, surtout au cours des 3ème et 4ème siècles.

Les travaux accomplis par les précédents Imams n’étaient pas moins précieux que ceux de l’Imam Sãdiq (AS). Cependant les conditions qui ont permis à l’Imam Sãdiq (AS) de diffuser ces réalités n’existaient pas sous les autres Imams. Il a essayé, comme un devoir et une responsabilité incombant à chaque Imam, de bénéficier d’une meilleure manière de cette occasion pour favoriser la réalisation des objectifs Islamiques.

   Le grand travail de l’Imam Sãdiq (AS) consistait à renouveler la pensée chiite et à mettre en cohérence les lignes de l’école et à mettre au point la ligne de pensée du Chiisme. C’est pourquoi cette école est appelée «Ecole Ja’farite» plutôt que l’école alaouite, hosseinite, sajãdite ou autre.

Articles Relatifs:

Dimensions politico sociales de la sirah des Imams dans la lutte contre les déviations et l’hérésie (2)

Dimensions politico sociales de la sirah des Imams dans la lutte contre les déviations et l’hérésie (1)

Imam Sãdiq (AS) et Sofyãn Thawri (2)

Imam Sãdiq (AS) et Sofyãn Thawri (1)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)