• Nombre de visites :
  • 722
  • 28/8/2012
  • Date :

Les défauts de la polyandrie

la polyandrie

   Le défaut principal et fondamental du système de la polyandrie est le fait que la paternité des enfants demeure pratiquement incertaine. Dans ce système, les relations entre l’enfant et le père sont indéterminées, de là son échec. Etant donné que le collectivisme sexuel n’a réussi à prendre racine nulle part, ce système n’a été accepté lui non plus par aucune société digne de ce nom.

La vie familiale, l’édification d’un foyer pour la génération future, et la liaison définie entre les générations passées et futures sont quelques-uns des besoins de l’instinct humain.

   Les cas exceptionnels de la pluralité de maris chez certaines populations humaines ne prouvent pas que le désir de l’individu de former sa propre famille ne soit pas un instinct humain. D’une façon similaire, le célibat perpétuel et l’abstinence totale de toute vie familiale, tels qu’ils sont pratiqués par un certain nombre d’hommes et femmes, ne constituent pas une preuve de la déviation de toute l’humanité ou de sa tendance à renoncer à la vie conjugale et familiale.

La polyandrie n’est pas seulement incompatible avec la nature monopolisatrice de l’homme et son amour paternel envers ses enfants, mais elle est opposée à la nature de la femme aussi. Les recherches psychologiques ont démontré que la femme veut la monogamie plus que l’homme.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, P.248.

Articles Relatifs:

La polyandrie

L’opinion de Durant et de Platon sur l a polygamie

Le mariage à durée déterminée, une insulte à l’égard des femmes

Le mariage à durée déterminée n’est pas digne de la position de la femme

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)