• Nombre de visites :
  • 1496
  • 1/9/2012
  • Date :

Kaysãniyya

imam al-sãdiq

Traduit par Jean d’Agape

   Le chiisme n’a connu aucune scission jusqu’à la fin de l’Imamat du troisième Imam chiite. Après le martyre de l’Imam Hussayn (AS), la majorité des Chiites croyait en l’Imamat de son fils, l’Imam Sajjãd (AS). Cependant une minorité connue sous le nom de «Kaysãniyya», considérait Mohammad ibn Hanafiya, le fils de l’Imam ’Ali (AS), comme l’Imam légitime.

L’Imam Sãdiq (AS) a pris position contre ce courant déviationniste. Par ses propos explicites, il a rejeté leurs idées et orienté les personnes en errance qui pouvaient être orientées vers la vérité. Homeyri était un Kaysãniyya. Un chef de Kaysãniyya, Hayyan Sarãh se rendit chez l’Imam Sãdiq (AS). Ce dernier lui a demandé: «Hayyan Sarãh! Que pensent tes amis et compagnons de Mohammad Hanafiya?» Il a répondu: «Ils disent qu’il est en vie et qu’il se nourrit.»

   L’Imam a dit: « Mon père m’a raconté qu’il était parmi ceux qui ont rendu visite à Mohammad, au moment où il était malade, qu’il lui a fermé les yeux et l’a placé dans la tombe. »

L’Imam Sãdiq (AS) a encore dit: «Mohammad ibn Hanafiya n’est pas mort avant d’avoir reconnu l’Imamat d’Ali ibn Hussayn (AS). »

Articles Relatifs:

Les Murji’ites (2)

Les Murji’ites (1)

Les mu’tazilites

Lutte contre écoles et idées déviationnistes

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)