• Nombre de visites :
  • 945
  • 10/9/2012
  • Date :

La littérature populaire

scène du livre dekhãle souske, utilisé dans les écoles primaires, publié en 1936

   Dans les zones culturelles islamiques, les discussions sur l’évolution historique de la littérature populaire sont dominées par un ouvrage historique particulier qui représente une source indispensable d’information sur l’époque médiévale. Ce catalogue de livres compilé par un libraire de Bagdad, Mohammad ibn Eshãgh ibn Al-Nadim, durant la seconde moitié du Xe siècle, et connu par son titre générique d’Al-Fihrist, est universellement reconnu comme une œuvre d’une importance unique pour l’étude de la littérature arabo-persane.

Son neuvième chapitre est consacré aux contes et contient une multitude d’informations sur la littérature narrative contemporaine, y compris l’une des premières déclarations connues sur l’histoire des Mille et Une Nuits, l’évocation d’Alexandre le Grand comme le premier empereur à encourager la narration, mais rend aussi compte de l’encyclopédie des contes populaires compilés par Mohammad ibn Abdous Al-Jansiyarl, aujourd’hui disparue.

   Le catalogue de Al-Nadim reste une œuvre singulière en terme d’approche et de documentation, et ce du fait qu’aucun autre travail de portée similaire n’a été conservé pendant les siècles suivants ni aucune autre période dans le monde islamique. Le domaine de la culture narrative persane du Moyen âge, à propos duquel le Fihrist contient également un grand nombre de références de premier ordre, a été traité à partir de déclarations disparates qui sont particulièrement utiles pour l’étude de l’histoire de la littérature épique. Pourtant, il n’existe aucune information ni évaluation générale du contenu et du rôle de la littérature populaire en Iran.

Bibliographie

Edwards, Edward, A catalogue of Persian printed books in the British Museum, London, British Museum, 1922.

Elwell-Sutton, Lawrence E., A narrator of tales from Tehran, Arv 36: 201-208, 1980.

Fehrest-e ketãb-hã-ye tchãpi-ye fãrsi az ãghãz tã ãkhar-e sal-e 1345 (Liste des ouvrages imprimés en persan de l’origine jusqu’en 1966), ed. E. Yãrshãter, 3 Vol, Téhéran, Bongãh-e nashr va tarjomeh-ye ketãb, 1352 (1973).

Fontana, Maria Vittoria, "Iconografia del Ahl al-bayt. Immagini di arte persiana dal XII al XX secolo", Supplemento No. 78 to Annali 54.1, 1994.

Rotzfeld, G.; Grotzfeld, Heinz & Sophia, Die Erzahlungen aus lausendundeiner Nacht, Darmstadt, Wissenschaftliche Buchgesellschaft, 1984.

Hanaway, William L., Popular literature in Iran. In Iran : Continuity and variety, ed. E J. Chelkowski, 59-75. New York, Center for Near Eastern Studies, 1971.

Homãyouni, Sãdiq, Hosayniyeh-ye Mosir, Téhéran, Soroush, 2535, 1977 (2e ed. 1371/1992).

Homãyouni, Sãdiq, Ta’ziyeh dar Irãn, Shirãz, Navid, 1368 (1989).

Irwin, Robert, The Arabian Nights: A companion, London, Allen Lane, Penguin, 1994.

Leder, Stefan (ed.), Story-telling in the framework of non-fictional Arabic literature, Wiesbaden, Harrassowitz, 1998.

  Mahjoub, Mohammad Ja’far, "Dãstãn-hã-ye ’ammiyãneh-ye fãrsi" (Histoires populaires persanes), Sokhan 10.1 (1338): 64-68, ainsi que les 22 numéros suivants de cette revue jusqu’à Sokhan 12 (1340): 1013-1025), 1959.

Source: Teheran.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)