• Nombre de visites :
  • 636
  • 23/9/2012
  • Date :

La polygamie selon Gustave Le Bon

mariage

   Dans son livre "L’Histoire de la Culture", Gustave Le Bon écrit : «Aucune coutume orientale n’a été diffamée par les Européens autant que la polygamie, et ces derniers ne se sont jamais trompés dans leur jugement autant qu’ils ont mal jugé cette coutume. En effet, les écrivains européens ont considéré la polygamie comme étant la base de la religion musulmane et la cause principale et de la propagation de l’Islam et du sous-développement des peuples musulmans. De plus, ils se sont apitoyés sur le sort des femmes musulmanes.

Ils disent, entre-autres, à ce propos, que ces femmes malheureuses sont emprisonnées entre les quatre murs de leurs maisons et à la merci de leurs eunuques, et que le moindre comportement de leur part qui déplairait au maître de la maison pourrait les conduire à une mort sévère. Mais de telles allégations n’ont aucun fondement.

   Si les lecteurs européens de ce livre se détachent, serait-ce l’espace d’un moment, de leurs préjugés européens, ils comprendront que la polygamie a consolidé les relations familiales et rehaussé la moralité des peuples où cette coutume était répandue. C’est grâce à cette coutume que la femme en Orient a droit à plus de respect qu’en Europe. Avant de démontrer ce point, nous devons bien préciser que cette coutume n’est d’aucune façon une création de l’Islam. Elle était pratiquée bien avant l’Islam par tous les peuples orientaux, y compris les Juifs, les Iraniens, etc. Les peuples qui ont embrassé l’Islam en Orient n’ont aucunement appris la polygamie par l’Islam. De même, aucune des religions qui sont apparues jusqu’à maintenant dans le monde ne semble avoir la capacité de créer ni d’abolir une telle coutume qui est le pur produit du climat oriental et des caractéristiques raciales des peuples orientaux, ainsi que d’autres facteurs intimement liés au mode de vie de l’Orient. La  polygamie n’a rien à voir avec la religion.

Et bien que le climat, l’eau et l’air de l’Occident ne soient pas particulièrement propices à l’apparition d’une telle coutume, la monogamie n’a d’existence réelle que dans les livres de codes civils.

   Dans la vie réelle, elle n’a pas de traces. On ne sait pas comment et de quelle façon la polygamie légale qu’on voit en Orient est inférieure à la polygamie clandestine des peuples occidentaux. Il semble même que la première soit plus digne et plus convenable que la seconde sur tous les plans. Lorsque les Orientaux se rendent dans un pays européen et y voient ce qui se passe et ce qui se pratique, ils s’étonnent de la critique européenne de leur coutume et se sentent offensés...»

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.251-252.

Articles Relatifs:

La pluralité des épouses

Les défauts de la polyandrie

La polyandrie

L’opinion de Durant et de Platon sur l a polygamie

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)