• Nombre de visites :
  • 1686
  • 9/10/2012
  • Date :

La division des recherches des Sciences du Hadith (1)

ecrire

   Le Hadith se compose d’un matn et d’un isnãd, et qu’il relate la Sunna. Celle-ci se présente sous forme d’une parole, d’un acte ou d’une approbation. Il s’agit maintenant de traiter succinctement des détails des divisions du Hadith.

Concernant la sunna sous sa forme de parole, la recherche porte soit sur le matn soit sur l’isnãd.

   L’étude du matn - par lequel nous entendons la signification exacte des vocabulaires du Hadîth (les signifiants- se divise selon la clarté ou l’ambiguïté de la signification en: naçç (texte, sans équivoque), mujmal (équivoque), dhãhir (apparent) et mu’awwal (interprété). Ainsi si le signifiant (les mots en tant que signes graphiques) renvoie à un seul signifié (signification, sens) et exclue l’existence probable de toute autre signification, il est considéré comme “naçç”‌.  Mais s’il admet la possibilité d’avoir une autre signification, deux cas de figure se présentent:1- si la probabilité que le signifiant renvoie à l’un des deux signifiés est égale à la probabilité qu’il renvoie à l’autre (50% - 50%), le Hadith est mujmal.2- mais si on estime que l’une des deux probabilités est plus grande que l’autre, deux cas de figure se présentent là aussi: a-si le chercheur  choisit de suivre la grande probabilité en s’appuyant sur un indice, le Hadith est “dhãhir”‌[1], b- et s’il choisit de suivre la petite probabilité pour un indice (qui dicte son choix), le hadîth est “mu’wwal”‌[2]  

Il se divise, selon d’autres considérations en “haqîqah”‌ (vérité), “majãz”‌ (figuré), “much-tarak”‌ (commun), “manqûl”‌ (transmis), “mutlaq”‌ (absolu), “muqayyad”‌ (restreint), “’ãm”‌ (général), “khãç”‌ (particulier), “mubayyan”‌ (clarifié), “mubayyin”‌ (clarifiant), “nãsikh”‌ (abrogeant), “mansûkh”‌ (abrogé).

   La fonction du muhaddith (chercheur en science de Hadith, traditionniste) est de connaître tous ces  détails afin de pouvoir octroyer à chaque hadîth sa valeur, s’il veut qu’on suive les enseignements qui y sont contenus.

Notes:

[1] C’est-à- dire que le Hadith est compris d’après sa signification apparente.

[2] C’est-à- dire que le Hadith est interprété selon un indice qui permet une interprétation et non pas selon le sens apparent le plus probable du hadîth.

Bibliographie

1-“Al-Jawãhir Al-Saniyyah fî-l-Ahãdîth Al-Qudsiyyah”‌ d’Al-Cheikh Al-’Amilî, éd. de Baghdad.

2-“Bihãr Al-Anwãr”‌ d’Al-’Allãmah Al-Majlicî, éditions de Beyrouth et de Téhéran.

3-“Dirãyat Al-Hadith”‌ de Kãdhim Mudîr Chanichî, éd. De Qum.

4-“Tãrîkhé ’Umûmiyé Hadîth”‌ de Majîd Ma’ãrif, éd. De Téhéran.

Source: "Les sources de la Noble Sunna", Edité et traduit de l’arabe par Abbas Ahmad Al-Bostani, éd. La Cité du Savoir, Canada.

Articles Relatifs:

Hadith après le décès du Prophète (P)

Les rapporteurs des Hadith relatés par l’Imam Al-Kãdhim (p)

Les Rapporteurs des Hadith relatés par l’Imam Al-Ridhã (p)

Les rapporteurs des Hadith tenus de l’Imam Al-’Askari (p)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)