• Nombre de visites :
  • 2939
  • 14/10/2012
  • Date :

Les causes de l’échec de la polyandrie

polyandrie

   La principale cause de l’échec de la polyandrie réside dans le fait qu’elle ne convient ni à la nature de l’homme ni à celle de la femme.

Elle ne convient pas à la nature de l’homme, tout d’abord parce qu’elle ne se conforme pas à son esprit monopolisateur, et ensuite parce qu’elle ne s’accorde pas au principe qui veut qu’un père doive avoir la certitude de sa paternité.

   C’est la nature humaine qui veut que l’on s’attache à ses enfants. Tout être humain est, de par sa nature, enclin à avoir des enfants, et veut que sa relation avec les générations futures et passées soit déterminée et satisfaisante. Il veut savoir qui sont son père et son enfant. La polyandrie ne s’accorde pas avec cet instinct de l’homme. D’autre part, la polygamie ne crée un tel problème ni pour l’homme ni pour la femme.

Concernant la femme, la polyandrie n’est ni dans son intérêt ni conforme à sa nature.

  La femme n’a pas besoin d’un mari uniquement pour satisfaire son instinct sexuel. Si tel était le cas, on pourrait dire: "Plus il y en a, mieux ça va". La femme veut un homme dont elle puisse contrôler le cœur, qui puisse la protéger et la défendre, faire des sacrifices pour elle et travailler dur pour lui apporter de l’argent. L’argent que la femme gagne par son propre travail ne suffit pas à couvrir ses innombrables besoins, lesquels sont de loin plus larges que ceux de l’homme, ni n’a la même valeur morale que celui que lui offre son mari en signe d’amour et de tendresse. Un mari pourvoit aux besoins financiers de sa femme dans un esprit de sacrifice. La femme et les enfants sont le meilleur stimulant pour encourager l’homme à travailler.

Dans le cas de la polyandrie, la femme ne peut réclamer l’amour, la dévotion et le sacrifice d’aucun homme. C’est pourquoi, comme la prostitution, elle a toujours été détestable pour la femme. De là, la polyandrie n’est conforme ni aux inclinations et manques de l’homme, ni à ceux de la femme.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.257-258.

Articles Relatifs:

Les défauts de la polyandrie

La polyandrie

Les causes historiques de la polygamie (2)

Les causes historiques de la polygamie (1)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)