• Nombre de visites :
  • 2350
  • 27/10/2012
  • Date :

Le changement des frontières de l’Iran

jeyhoun

   Les frontières de l’Iran ont perpétuellement changé du VIe siècle av. J.-C au XIXe siècle. A l’époque des Mèdes, la frontière orientale de l’Iran s’étendait, des régions du nord-est du fleuve Jeyhoun jusqu’au fleuve Helmand (ou Hirmand) dans la section proche de sa source, et des régions du sud-est du lac Hãmoun jusqu’au port Jãsk au bord de la mer d’Oman.

A l’époque des Achéménides, les frontières orientales de l’Iran s’étendaient du fleuve Seyhoun au nord-est, jusqu’au fleuve Indus au sud-est.

   Le lac Oural et presque tout l’Afghanistan actuel faisaient donc partie de l’Iran à l’époque. Au cours du règne des Sãssãnides, le fleuve Jeyhoun était la frontière de l’Iran au nord-est; une grande partie du Pakistan actuel dont le Baloutchistãn faisaient également partie de l’Iran.

Sources:

Badi’i, Rabi’, La géographie détaillée de l’Iran, Ed. Eghbãl, Téhéran, 1991.

Houchang Mahdavi, Abdol-Ridhã, Histoire des relations diplomatiques de l’Iran, Ed. Amir Kabir, Téhéran, 1971.

Mourre, Michel, Le petit Mourre (Dictionnaire d’Histoire universelle), Ed. Bordas, Paris, 2004.

Articles Relatifs:

Les Shãhs du Khwãrazm (1194-1231)

La culture des Seljoukides

La pouvoir des Seljoukides

Les Seljoukides (1038-1194)  

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)