• Nombre de visites :
  • 428
  • 28/10/2012
  • Date :

L’accueil et l’adieu

l’imam ’ali

   Le Saint Prophète a dit: «Si quelqu’un vient vous rendre visite, il est en droit d’attendre de vous que vous l’accueilliez chaleureusement à son arrivée, et que vous le raccompagniez, au moins de quelques pas, à son départ».

C’est faire preuve de bonnes manières que de raccompagner un hôte, au moment de son départ, jusqu’à la porte extérieure de la maison, et donc de lui faire montre de respect et d’amour.

   L’Imam Al-Sãdiq (P) a dit: «Un jour, le Commandeur des croyants voyageait avec un Thimmî (un incroyant sous la protection du gouvernement islamique) qui ne l’avait pas reconnu et qui ne savait pas qu’il était le Calife des Musulmans. Le Thimmî a demandé à l’Imam où il allait. L’Imam ’Ali a répondu qu’il allait à Kûfa. Au moment où leurs chemins se sont séparés le Thimmî remarqua que son compagnon musulman continuait à l’accompagner. Aussi lui demanda-t-il:

- "N’as-tu pas dit que tu allais à Kûfa?"

- "Si, je l’ai bien dit", répondit l’Imam.

- "Ne fais-tu pas fausse route?" s’étonna le Thimmî.

- "Je connais mon chemin", dit l’Imam.

- "Alors pourquoi viens-tu avec moi?"

- "C’est une règle de bonnes manières que d’accompagner pendant une certaine distance un compagnon au moment du départ. C’est ce que le Prophète a dit", expliqua l’Imam ’Ali.

- "Y a-t- il vraiment une telle instruction en Islam?" demanda le Thimmî.

- "Oui, tout à fait."

- "Ça doit être à cause de telles bonnes manières que les gens suivent volontiers l’Islam. Atteste donc que j’embrasse ta religion."

»Puis, il est retourné avec l’Imam vers le chemin menant à Kûfa, et dès qu’il a appris que son compagnon n’était autre que l’Imam ’Ali, le Commandeur des croyants, il s’est converti à l’Islam en sa présence.»

Source: Behechti & Bãhonar, Philosophie de l’Islam, traduit par Abbas Ahmad al-Bostani, Publication de la Cité du Savoir, Canada.

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)