• Nombre de visites :
  • 900
  • 30/10/2012
  • Date :

Les forces armées iraniennes prêtes à défendre le pays

les forces armées iraniennes

   Après avoir minimisé la récente demande d’utilisation de ses bases militaires au Royaume-Uni pour une éventuelle attaque contre l’Iran, un commandant militaire iranien a souligné que les forces armées iraniennes étaient tout à fait prêtes à défendre les frontières de son pays.

   La Grande-Bretagne ne donnera pas son feu vert aux Etats-Unis pour un «build-up» de ses troupes sur les bases militaires telles que Diégo Garcia, dans la perspective d’une guerre contre l’Iran.  Une révélation faite le jeudi 25 octobre 2012 par le quotidien britannique The Guardian.

Diégo Garcia ne pourra pas être utilisée comme base arrière pour des attaques contre l’Iran. C’est la réponse donnée par Londres face au lobby de Washington d’avoir recours à ses installations militaires pour une le déclenchement d’une guerre contre la république islamique selon l’édition du jeudi 25 octobre 2012 du journal britannique The Guardian.

   Le journal indique que les diplomates américains ont discuté avec Londres afin d’utiliser cette base installée sur l’archipel des Chagos dont Maurice se dispute la souveraineté. Si Londres n’a pas accédé à la requête de son partenaire outre-Atlantique, c’est dû au fait qu’une assistance à toute attaque contre l’Iran serait une infraction aux droits internationaux, explique le quotidien.

   The Guardian souligne avoir obtenu des renseignements à l’effet que les Américains lorgnaient également la base britannique de Chypre dans le cadre d’un «build-up» de ses forces autour du Golfe. Diégo Garcia, lui, devait servir à accueillir des avions décollant des bases américaines de l’île Ascension en plein océan Atlantique. Le coordinateur adjoint de l’état-major des Forces armées de la République Islamique d’Iran, le général de brigade Hussayn Hassani Sa’di a déclaré que toutes les forces sont très bien formées et sont prêtes, faisant part du peu d’inquiétude de l’Iran sur cette question.

Il a déclaré que l’Iran a atteint désormais son plus haut niveau dans les différents secteurs.

   Les États-Unis et certains de ses alliés, en particulier le régime israélien, qui dispose d’un arsenal de plus de 200 ogives nucléaires, accusent l’Iran de poursuivre des objectifs militaires dans son programme d’énergie nucléaire.

   La République islamique d’Iran qui pour sa part a toujours réfuté ces accusations répond qu’en tant que signataire du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) et un membre de l’Agence internationale d’énergie atomique (AIEA), elle a parfaitement le droit de développer et d’acquérir la technologie nucléaire pacifique. Ces derniers mois, les autorités américaines et israéliennes ont intensifié leur rhétorique de guerre, menaçant la République islamique d’Iran de frappes militaires.

Les autorités politiques et militaires iraniens ont annoncé à plusieurs reprises qu’elle riposterait fermement à toute offensive militaire contre son pays, avertissant que de telles mesures pourraient conduire à une guerre qui se propagerait au-delà du Moyen-Orient.

Source: Irna.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)