• Nombre de visites :
  • 1855
  • 5/11/2012
  • Date :

Les enjeux politiques du génocide

génocide

   Tin Soe, directeur général d’un média local mis en place par les Rohingyas musulmans au Bangladesh, a dit que les atrocités ont débuté à la suite de la provocation par les bouddhistes et l’apparition d’un faux vidéo montage montrant des musulmans violant une femme bouddhiste.

Les exactions dont sont victimes depuis plusieurs semaines les Rohingyas, minorité paria de Birmanie, ont suscité peu de protestations et de condamnations au sein de la communauté internationale et, en particulier, parmi les pays musulmans.

   Pour Anna Roberts, directrice de Burma Campaign UK, la responsabilité du gouvernement birman ne fait aucun doute:

«Cette fois, il apparaît clairement que la violence est systématique et organisée. De nombreuses attaques similaires ont été menées dans plusieurs villages. La violence n’avait encore jamais atteint un tel niveau.»

Sources: Rohingya.org/portal

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)