• Nombre de visites :
  • 443
  • 13/11/2012
  • Date :

La supériorité numérique des femmes

mariage

    Le plus important facteur ayant contribué à l’apparition de la polygamie était la supériorité numérique des femmes. Cette supériorité n’était évidemment pas due à un taux de naissance de filles supérieur à celui des garçons, car si, par hasard, quelque part le taux de naissance des filles est plus important que le taux de naissance des garçons, ailleurs c’est le contraire qui peut se produire. La raison de cette supériorité numérique des femmes candidates au mariage s’explique surtout par le taux de mortalité élevé chez les hommes, lesquels avaient toujours, à l’exclusion des femmes, la charge de s’engager dans les guerres interminables entre les tribus, les clans, les régions, etc.

Dans ce cas, si on avait appliqué strictement la monogamie, beaucoup de femmes seraient restées célibataires, sans maris légaux, sans enfants légaux, et sans un foyer conjugal.

   Il ne fait pas de doute que cette situation prévalait au moins dans les sociétés primitives. Nous avons cité les propos de Will Durant qui expliquait que dans ces sociétés primitives la vie de l’homme était constamment menacée, parce qu’il faisait toujours la chasse et la guerre, et que de ce fait le taux de la mortalité chez les hommes y était supérieur à celui des femmes.

Donc, puisque le nombre des femmes augmentait sans cesse, on se trouvait devant cette alternative: ou adopter la polygamie, ou condamner un grand nombre de femmes à rester célibataires leur vie durant.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, P.270.

Articles Relatifs:

Le facteur de nombre et de tribu

Les facteurs économiques

La polygamie en Occident (2)

La polygamie en Occident (1)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)