• Nombre de visites :
  • 2361
  • 14/11/2012
  • Date :

La statue de la paix

la statue de la paix

   Le professeur Hussayn Fakhimi créa la statue de la paix en 1985 en pleine guerre de l’Irak contre l’Iran. Il ne la dévoila au monde que le 11 juin 2003, quand l’Unesco la proposa au monde entier comme symbole de paix. Il reçut à cette occasion le prix de la paix remis par le directeur de l’Unesco, son excellence Koichiro Matsuura, comme un signe de sa participation en faveur de la paix dans le monde.

Le maire d’Hiroshima, ville martyre du Japon, a suggéré que cette statue de la paix fasse le tour du monde.

   Pour Fakhimi, cette statue de la paix représente la douleur résultant du poids de la guerre et de ses conséquences destructrices au sein de la communauté mondiale. Comme il l’explique, «cela m’a amené à évoquer et transmettre via mon œuvre, un message de paix, d’amour et d’amitié à l’intention de tous les hommes.

   Cette statue a été conçue et basée sur les éléments et les points suivants:

1. Il a choisi deux cygnes pour représenter l’amour, l’amitié, la sérénité, la coexistence pacifique et la fidélité. En effet, cet oiseau est réputé pour exprimer l’amour et sa couleur blanche représente le symbole de la paix.

2. Les deux cygnes, dans une position de stabilité et de calme, expriment l’esthétique et la beauté des gestes en effectuant une danse.

3. La représentation des membres de ces deux oiseaux avec un rythme lent représente la coordination et la concordance.

4. La position des cygnes est de telle sorte que l’oiseau en bas, en supportant le poids de son partenaire sur la tête, offre la possibilité d’une ascension de son pair symbolisant ainsi le dévouement.

5. La position des deux oiseaux permet de dessiner clairement le mot «Paix» en persan, arabe et ordou. Par ailleurs, en observant la statue sous un angle différent, l’on distingue le nom «’Ali» qui évoque l’une des figures majeures et exemplaires de l’histoire musulmane qui a consacré sa vie entière à lutter contre toutes les formes d’injustices au-delà des races, couleurs de peau et appartenance sociale.»

La statue modèle est taillée en pierre blanche artificielle. Il est possible de la fabriquer en utilisant d’autres matériaux tels que le bronze, l’or… dans des dimensions différentes en vue d’être placée dans divers endroits.

Source: Teheran.i‌r

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)