• Nombre de visites :
  • 533
  • 18/11/2012
  • Date :

Pourquoi y a-t-il plus de femmes que d’hommes en âge de se marier?

mariage

   Bien que le taux de naissance des filles ne soit pas plus élevé que celui des garçons, il y a plus de femmes en âge de se marier que de garçons de la même tranche d’âge. La raison en est claire. Le taux de mortalité des hommes est supérieur à celui des femmes. La mort survient généralement pour un homme alors qu’il est normalement chef de famille. Si nous prenons en compte la mort accidentelle, celle qui survient dans une guerre, à la suite d’une noyade, d’une chute, d’un accident de voiture, etc. nous pouvons constater que dans la plupart des cas d’une telle mort, la victime est un homme, et rarement une femme. Lorsqu’une guerre est livrée, et lorsqu’il y a un conflit entre l’Homme et la nature, la plupart des victimes sont des adultes de sexe masculin. Pour savoir pourquoi la balance entre les hommes et les femmes en âge de se marier est déséquilibrée, il suffit de se rendre compte que depuis le début de l’histoire de l’humanité, il ne s’est pas passé un seul jour sans qu’il y ait une guerre et des victimes parmi ceux qui la livrent.

Les victimes de guerres pendant l’ère industrielle sont cent fois plus nombreuses que ceux qui mouraient pendant l’ère de la chasse ou de l’agriculture. Durant les deux dernières guerres mondiales, le nombre des victimes a été estimé à soixante-dix millions de personnes. Ce nombre est équivalent à ce que l’humanité a perdu en hommes pendant plusieurs siècles qui ont précédé le nôtre. Et si l’on prend en considération les pertes dues aux guerres qui sont survenues pendant les dernières années en Extrême-Orient, au Moyen-orient et en Afrique, ou qui s’y déroulent encore vous serez d’accord avec nous sur ce point.

   Will Durant dit que plusieurs facteurs ont contribué au déclin de la polygamie. La vie agricole caractérisée par la stabilité a fini par réduire les peines et les difficultés auxquelles devaient faire face les hommes auparavant, ce qui a conduit à la fin à l’égalité approximative du nombre des hommes et des femmes.

   Ces propos de Will Durant sont très surprenants: Car si les pertes enregistrées parmi les hommes résultaient uniquement de la lutte contre la nature, il y aurait une différence dans le nombre des pertes à l’ère de la chasse et à l’ère de l’agriculture. Or les pertes subies étaient principalement dues aux guerres, lesquelles n’ont pas marqué une diminution pendant l’ère de l’agriculture par rapport à l’ère de la chasse. De plus, l’homme se chargeait constamment, pendant l’ère agricole, de la défense de sa femme, et s’exposait pour cela à tous les dangers, y compris la mort. C’est pourquoi, le déséquilibre dans le nombre des hommes et le nombre des femmes existait aussi bien pendant l’ère de l’agriculture que pendant l’ère de la chasse.

Mais, chose encore plus étonnante, Will Durant ne se réfère ni de près ni de loin à l’ère industrielle, alors que pendant cette ère les pertes en vies humaines parmi les hommes ont augmenté considérablement, et le déséquilibre entre le nombre des hommes et celui des femmes s’est accentué énormément.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.277-278.

Articles Relatifs:

Le droit de la femme à la polygamie (2)

Le droit de la femme à la polygamie (1)

Les facteurs de la polygamie

La supériorité numérique des femmes

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)