• Nombre de visites :
  • 2275
  • 21/11/2012
  • Date :

Le roman persan

livre

   Le roman persan du début du XXe siècle, se situe donc au carrefour de plusieurs influences; il naît de plusieurs courants qui traversent le XIXe siècle, celui des Qãjãrs, dont l’esthétique se définit à la fois comme une réinterprétation de la tradition persane immédiatement précédente (l’héritage des Safavides) et une adoption enthousiaste de la culture européenne dans certains de ses aspects: architecture, modes vestimentaires, courants de pensée, langues et langages, formes littéraires…

Le roman est emprunté tel quel, via les traductions et réinterprété dans une tradition narrative fort ancienne mais plutôt abâtardie: entre Amir Arsalãn, Romouz-e Hamzeh,Samak-e Ayyãr et par exemple le Dãrãb-Nãmeh, on mesure le degré de transformation dans les structures archétypales du récit persan.

   Le roman vient à point pour redonner souffle et «mettre en conformité» une société qui bascule dans le monde moderne et ses moyens d’expression.

L’étude du roman persan, depuis le début jusqu’à la fin du XXème siècle de l’ère chrétienne, montrera ce travail progressif et inéluctable de la forme romanesque qui cherche, à chaque étape de l’histoire de l’Iran moderne, à s’adapter, à proposer sans cesse de nouvelles formules qui répondent aux interrogations de la société, au fur et à mesure de ses évolutions.

Source: Teheran.ir

Article Relatif:

La littérature de guerre

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)