• Nombre de visites :
  • 2216
  • 21/11/2012
  • Date :

La dévotion

prière

Traduit par Jean d’Agape

   La reddition totale de l’homme vis-à-vis des prescriptions et des interdictions fixées par Dieu et devant toutes les lois et les valeurs de l’univers est considérée comme une «dévotion». La dévotion devant Dieu est exigée de tout être humain. Parfois il est facile d’exercer cette dévotion et parfois cela est difficile. Par exemple, la prière du matin se fait en deux séquences: c’est une prescription dont l’application relève de la dévotion et on ne peut pas s’y opposer, parce qu’il est facile de s’y soumettre. En général, personne ne cherche à mettre en doute le nombre des séquences dans la prière du matin.

Cependant certains actes de dévotion sont un peu plus difficiles. On peut donner dans le domaine, comme exemple, l’histoire d’Abraham (PSL), l’Ami de Dieu. Quelle logique humaine peut accepter qu’un père égorge son fils pour le sacrifier? Comment peut-on justifier un tel acte? Comment peut-on accepter qu’un père qui a eu son fils, à l’âge de la vieillesse, après des années de prières et de supplications, l’égorge en dépit de tout son amour et de toute son affection? Aucune réponse ne peut contenter l’homme, sauf la pure dévotion et la reddition totale devant la volonté divine et la Providence.

   La majeure partie des prescriptions juridiques a un aspect dévotionnel. Cela veut dire que nous ne pouvons saisir la sagesse qui se trouve derrière elles et il faut s’y soumettre parce que c’est la prescription divine.

Source: Tebyan.net

Article Relatif:

Les ordres de Dieu

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)