• Nombre de visites :
  • 930
  • 3/12/2012
  • Date :

La définition de la Sunnah

 le prophète mohammad

   La Sunnah dans la langue: le mot sunnah avait été employé dans la langue des Arabes dans le sens de conduite et façon ou méthode. Il est défini également comme étant la méthode suivie. Et selon Al-Kisã’î, la Sunnah signifie la pérennité, la continuité etc.

   Mais après l’avènement du Message de l’Islam, le Coran a employé le mot Sunnah pour désigner des sens et des concepts techniques et particuliers. Parmi ces emplois, soulignons celui qui figure dans les Versets Coraniques suivants:

«Selon la Sunnah d’Allãh à l’égard de ceux qui vécurent autrefois. Tu ne trouveras aucun changement dans la Sunnah d’Allãh».

«Tu ne trouveras ni changement ni déviation dans la Sunnah d’Allãh».

   Le Coran emploie le mot Sunnah ici au sens de "Loi sociale", loi selon laquelle cheminent le mouvement de l’histoire et de la société ainsi que les événements de la vie humaine.

   Et de même que le Coran enrichit le mot Sunnah par des notions et des sens divers, de même le Saint Prophète l’a employé pour désigner sa conduite et sa méthode législative consistant en ses paroles, ses actes et ses approbations tacites.

Ainsi, alors que le Coran emploie le mot Sunnah, suivi du complément de nom "Allãh" (la Sunnah d’Allãh), au sens de la loi naturelle qui régit par la Volonté d’Allãh le mouvement des événements et de l’histoire, le Saint prophète, l’utilise, lorsqu’il est suivi du complément de nom de sa Sainte personne, "la Sunnah du Prophète", pour exprimer sa conduite ou sa méthode législative. Mais à cause de l’emploi courant et fréquent de l’expression "la Sunnah du Prophète", le mot "Sunnah" toute courte finit par devenir synonyme de cette dernière expression et, désormais, qui dit Sunnah entend la Sunnah du Prophète. C’est dire que la signification linguistique ou étymologique du mot Sunnah a cédé la place au terme technique islamique.

Source: Éléments de Science du Hadith, Mo’assat Al-Balãgh, Édité et traduit par Abbas Al-Bostani, publication de la Cité du Savoir, Montréal, 1997.

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)