• Nombre de visites :
  • 1348
  • 11/12/2012
  • Date :

Ouvre la fenêtre

ouvre la fenêtre

Ouvre la fenêtre

Laisse la brise venir dans notre petite cabane

Ouvre la fenêtre

Laisse la brise nouer nos cœurs

Ouvre la fenêtre

Laisse les mots les plus simples devenir le prétexte d’une liaison amicale

Laisse la brise dans notre rue du silence chanter les chansons des secrets cachés

Ouvre la fenêtre

Quand là bas il y a quelqu’un qui m’appelle

Quelqu’un qui chez les autres est seulement un enfant

Ouvre la fenêtre

Laisse les mots les plus simples devenir le prétexte d’une liaison amicale

Du livre "Les fouets rouges"

Source: Teheran.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)