• Nombre de visites :
  • 1681
  • 31/12/2012
  • Date :

Le couvrement pendant la prière

prière

   Il y avait en effet, et des hommes et des femmes qui prophétisaient; des femmes ayant reçu le don de prophétie, comme les filles de Philippe, et d’autres encore, soit avant soit après elles, dont parlait le prophète Joël. «Vos fils prophétiseront, et vos filles verront des visions». (Joël, II, 28.)

L’apôtre ne veut pas que l’homme ait toujours la tête découverte, mais seulement quand il prie.

   «Tout homme», dit-il, a qui prie, ou qui prophétise, ayant quelque chose sur la tête, déshonore sa tête». Quant à la femme, il veut qu’elle ait toujours la tête couverte.

Aussi, après avoir dit: «Toute femme qui prie, ou qui prophétise, n’ayant point la tête couverte, déshonore sa tête», il ne s’arrête pas là, mais il ajoute: «Car c’est comme si elle était rasée».

    S’il est toujours honteux, pour une femme, d’avoir la tête rasée, il est évident que c’est une honte pour elle que d’avoir toujours la tête découverte.

Sources:

Cite-catholique.org

Systasis.org

Article Relatif:

Le voile chez la femme juive 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)