• Nombre de visites :
  • 468
  • 5/1/2013
  • Date :

Les diverses réactions au nombre excédentaire des femmes

dr. mohammad hussayn haykal

   Le phénomène de "l’excédentarité" du nombre des femmes par rapport à celui des hommes a été constamment observable dans la vie de l’humanité, mais ce qui changeait et se montrait parfois faible parfois fort, c’était la réaction que ce problème provoquait dans la société.

Car, les peuples qui ont tendance à la chasteté et à la piété en raison de leur adoption des grandes religions monothéistes, ont résolu ce problème grâce au système de la polygamie.

   Quant aux peuples qui n’avaient pas de penchant pour la religiosité et la chasteté, ils ont pris ce prétexte pour répandre la turpitude. De même que la polygamie n’a pas été introduite en Orient par l’Islam, de même sa prohibition en Occident n’a en aucune façon de lien avec la religion du Christ. Cette coutume existait en Orient avant l’avènement de l’Islam et elle a été consacrée par les religions orientales. Même dans la Bible elle n’a pas été prohibée explicitement.

Le plus grand coup porté à la monogamie l’a été plus par les nations qui ont adopté la voie de la débauche que par celles qui avaient adopté la polygamie.

Le Dr. Mohammad Hussayn Haykal, l’auteur de "La vie de Mohammad", citant plusieurs versets coraniques relatifs à la polygamie, écrit: «Ces versets coraniques donnent la préférence à la monogamie, puisqu’ils affirment que si un homme craint de ne pas pouvoir traiter ses épouses avec égalité et justice, il doit se contenter d’une, et estiment que l’homme ne pourrait pas être juste dans le traitement qu’il réserverait à ses épouses. Mais, en même temps, ces versets autorisent la polygamie sous réserve de la possibilité d’être juste, à cause de l’existence de circonstances sociales qui nécessitent cette pratique. Mohammad (P) a adopté lui-même cette position vis-à-vis des veuves des martyrs des armées musulmanes tombés dans les batailles contre les mécréants. Comment peut-on dès lors dire-après toutes les guerres qui sont survenues, toutes les épidémies que l’humanité a connes et toutes les révolutions qui ont éclaté, entraînant des milliers et des millions de morts parmi les hommes et laissant de grands nombres de femmes sans maris- que la monogamie est préférable à la polygamie, qui devrait se pratiquer exceptionnellement et assortie de la condition de justice? Les peuples occidentaux pourraient-ils prétendre que la loi de la monogamie, qui n’a d’existence réelle que sur le papier, a été appliquée effectivement après la Seconde Guerre Mondiale?»

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.292-294.

Article Relatif:

La théorie de Russel 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)