• Nombre de visites :
  • 1486
  • 14/1/2013
  • Date :

La naissance du terme islamophobie

islamophobie

   L’islamophobie est un terme donnant lieu à une véritable joute non seulement sémantique mais également symbolique. Aussi est-il pertinent de revenir sur la naissance de ce terme, qui contribue à structurer le débat autour de l’Islam dans la France des années 2000.

   Selon certains intellectuels médiatiques parisiens, “islamophobie”‌ est un terme à bannir absolument du vocabulaire français. Un des principaux arguments mobilisés pour justifier ce bannissement symbolique réside dans l’affirmation selon laquelle le terme a été forgé par les “intégristes iraniens”‌ dans les années 1970 soit pour disqualifier les femmes refusant de porter le tchador, soit pour empêcher toute forme de critique de la religion musulmane:

«Le mot “islamophobie”‌ a une histoire, qu’il vaut mieux connaître avant de l’utiliser à la légère. Il a été utilisé en 1979, par les mollahs iraniens qui souhaitaient faire passer les femmes qui refusaient de porter le voile pour de “mauvaises musulmanes”‌ en les accusant d’être “islamophobes”‌. (…) En réalité, loin de désigner un quelconque racisme, le mot islamophobie est clairement pensé pour disqualifier ceux qui résistent aux intégristes: à commencer par les féministes et les musulmans libéraux.»

   «Forgé par les intégristes iraniens à la fin des années 70 pour contrer les féministes américaines, le terme d’«islamophobie», calqué sur celui de xénophobie, a pour but de faire de l’islam un objet intouchable sous peine d’être accusé de racisme.»

   Pourtant, il n’existe pas de réel équivalent à “islamophobie”‌ en persan. “Islam harãssi”‌ semble être le terme persan pour signifier “hostilité contre l’islam”‌, tandis que “eslam setizi”‌ signifie “antagonisme à l’Islam”‌. Mais il n’existe pas d’adjectif comme “islamophobe”‌: “eslam setiz”‌ semble possible, mais il n’est pas très utilisé (merci à Farhad Khosrokhavar!).

Qu’en est-il de l’arabe? Deux termes arabes sont utilisés et forment rarement un mot composé comme le terme “islamophobie”‌ en français (mais ce genre de néologisme, en arabe comme en persan, est très rare). On a donc le “classique”‌ عداءالاسلام (‘adã’ Al-islãm, “hostilité à l’islam”‌) et le terme un peu plus savant, رهابالاسلام (ruhãb al-Islãm, “phobie de l’islam”‌), mais il semble que ce dernier mot ne soit apparu que dans les années 1990 (merci à Yves Gonzalez-Quijano!).

   La difficulté à trouver des origines persanes ou arabes au terme “islamophobie”‌ réside dans le fait que, loin d’être une invention “orientale”‌, il s’agit en fait d’une invention… française! Ce billet vise à présenter et à contextualiser les premiers usages du terme d’islamophobie.

Source: Islamophobie.hypotheses.org/193

Article Relatif:

Les responsables des événements anti-islamiques

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)