• Nombre de visites :
  • 1982
  • 14/1/2013
  • Date :

La saga Wegelin: la guerre américaine contre le système bancaire suisse  

la banque wegelin

   Dans un article du 31 octobre 2009, nous avions mis en ligne un commentaire d’investissement, sous la plume de l’oracle de Saint-Gall, Konrad Hummler,  qui détonnait en avisant ses clients de quitter coûte que coûte l’Amérique en tant que asile d’investissement (http://francais.tebyan.net/index.aspx?pid=106410&Keyword=+wegelin). Ce commentaire très sec n’est pas coutumier dans le milieu très feutré de la banque suisse.

Il reflétait une réaction de la part de la place bancaire suisse face à une offensive en règle menée contre elle par les autorités américaines.

    Il semblerait que les autorités américaines auraient pris la mouche et ont enclenché une procédure judiciaire à l’encontre de cette institution – la plus ancienne banque privée suisse – afin de la mettre au pas. Il s’agit d’une procédure extraterritoriale, une première juridique, consistant à accuser la banque d’avoir accueilli des fortunes américaines afin de favoriser le phénomène de fuite fiscale. Lors d’une audience devant le tribunal de Manhattan, les responsables de la banque privée ont admis avoir aidé de riches américains à frauder le fisc pour un montant total de 1,2 milliard de dollars. L’année dernière, les autorités américaines avaient déjà saisi 16 millions de dollars chez Wegelin.

Histoire de la banque Wegelin

   Wegelin & Co. est une banque suisse. Elle a été fondée en 1721 à Saint-Gall par Caspar Zyli. Elle a annoncé sa fermeture définitive le 3 janvier 2013, après avoir plaidé coupable pour fraude fiscale aux États-Unis[1] et accepté une amende de 57,8 millions de dollars américains. La banque n’avait pas de représentation aux États-Unis mais opérait sur le marché bancaire américain par le biais d’un compte chez UBS à Stamford, dans le Connecticut.

Toutes ses représentations se trouvaient exclusivement sur le sol suisse. Avec son siège à Saint-Gall et des succursales à Zurich, Berne, Lugano, Lausanne, Locarno, Chiasso, Schaffhouse, Bâle, Genève, Coire, Lucerne et Winterthur, la banque comptait 700 collaborateurs. La banque diffusait régulièrement un commentaire d’investissement qui a été rédigé pour la première fois en 1909.

Sources:

Wegelin.ch

Jovanovic.com

Article Relatif:

Crise financière (3): les dettes ne sont pas des actifs

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)