• Nombre de visites :
  • 1279
  • 22/1/2013
  • Date :

L’islamophobie comme un préjugé non-scientifique

islamophobie

   Pour Dinet et Ben Ibrahim, l’islamophobie renvoie d’abord aux «orientalistes modernes» ayant introduit des «innovations» dans la biographie du Prophète Mohammed. Ainsi, «l’étude des innovations (…) introduites dans l’histoire du Prophète nous a permis de constater que, parfois, elles étaient inspirées par une Islamophobie difficilement conciliable avec la science, et peu digne de notre époque ». Ils dénoncent leur «singulière ignorance des mœurs arabes» et tentent une histoire du Prophète en s’inspirant des écrits d’auteurs musulmans classiques (Ibn Hicham, Ibn Saãd, etc.) et d’un historien moderne, ’Ali Borhan’ed Dine El Halabi. Dinet et Ben Ibrahim émettent une critique interne à l’orientalisme: l’islamophobie est un préjugé incompatible avec la démarche scientifique.

   Par ailleurs, Dinet utilise le terme d’islamophobie comme synonyme d’arabophobie pour désigner et dénoncer certains acteurs politiques et colons d’Algérie:

«Si ce projet [Viollette] est repoussé, ce sera le triomphe des Arabophobes et du Militarisme devant le monde entier au moment du Centenaire [de la conquête d'Algérie en 1830], et un fossé creusé pour jamais entre Français et Musulmans malgré les protestations d’amour qu’on aura dictées aux Caïds en les couvrant de Légion d’Honneur des pieds jusqu’au turban. Si le projet est adopté ce seront des cris de fureur fanatique de la part de tous les politiciens vivant d’arabophobie et cherchant à soulever les Colons… contre leurs vrais intérêts.»

   «Je me demande ce que Violette pense du discours de Tardieu [contre le projet] à la Commission des réformes en faveur des indigènes pour le Centenaire? Ici, les Islamophobes sont dans l’enthousiasme car c’est l’enterrement définitif. (…) Il ne se doute pas de la réclame qu’il vient de faire au Bolchévisme!…»

Source: Islamophobie.hypotheses.org/193

Article Relatif:

La naissance du terme islamophobie 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)