• Nombre de visites :
  • 2543
  • 28/1/2013
  • Date :

La prose littéraire de la guerre

mémoires d’un soldat

  La littérature de la Défense sacrée vit le jour dès le commencement des hostilités: la première nouvelle de la guerre fut publiée douze jours après l’attaque irakienne, et le premier roman de cette littérature publié moins d’un an après le début de la guerre sous le titre "Une maison au parfum des roses". Cette même année, la publication d’ouvrages comme "Six tableaux" de ’Abdol-Hayy Shammãssi ou "L’oiseau Amen" de Sirous Tãhbãz montrent déjà l’émulation en la matière.

En une décennie, de 1981 à 1991, 1646 romans et nouvelles furent publiés par plus de 260 écrivains traitant de la Défense sacrée.

   Les sujets traités étaient généralement le martyre, l’héroïsme des combattants, l’impact de la guerre dans la vie de la population, les migrations, les destructions et ruines, les opérations militaires, etc. Durant les mêmes années, de célèbres romans comme: Terre brûlée d’Ahmad Mahmoud, Les dattiers décapités de Ghãssemali Farãsat, Elévation et Le chemin de la côte de Nãsser Irãni, Le troisième océan de Hassan Khãdem, L’immigrant de Ridhã Rahgozar, L’hirondelle de Mahmoud Golãbdarrei, Retour de la mort de ’Abdol Jabbãr Assadi Howeyziãn, Le soleil se perd dans l’obscurité de la guerre d’Asghar ’Abdoll ãhi, Mémoires d’un soldat de Ghãzi Rabihãvi ou Esmã’il Esmã’il de Mahmoud Gholãbdarrei furent publiés, qui eurent un impact important sur le développement de ce genre littéraire.

Dans les récits des années de guerre, la décennie 1980, une vision idéalisée et glorieuse est nettement plus visible que dans les récits des années 90 où la réalité de la guerre est explorée dans de nouvelles perspectives, mettant à jour des dimensions ignorées jusqu’alors.

   Dans les années 80, une moindre attention est prêtée aux techniques narratives et littéraires et l’émotivité; parfois le prosélytisme domine et la forme la plus utilisée demeure celle de la nouvelle, remplacée dans les années 90 et l’après-guerre par le roman.

Sources:

Sangari, Mohammad Ridhã, Littérature de la Défense sacrée, Téhéran, éd. Organisation de la préservation des œuvres et des valeurs de la Défense sacrée, 2008.

Pãrsi Nejãd, Kãmrãn, Jangui dãshtim, Une guerre, un récit, Téhéran, éd. Sarir, 2005.

San’ati Mohammad Hussayn, Introduction à la littérature de la Défense sacrée, Téhéran, éd. Organisation de la préservation des œuvres et des valeurs de la Défense sacrée, 2008.

Article Relatif:

La littérature de la guerre

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)