• Nombre de visites :
  • 1873
  • 9/2/2013
  • Date :

Une policière américaine se convertit à l’Islam (1)

rokail

Traduit par Jean d’Agape

   «Je m’appelle Rokail, j’étais policière et j’ai travaillé entre 1996 et 2004 au bureau de police de Detroit aux Etats-Unis. En 2002, j’ai été touchée par une balle en pleine mission et j’ai vu la mort de près. J’ai le sentiment qu’une seconde vie m’a été offerte. Avant ma conversion, je ne savais pas comment je devais obéir à Dieu. Je ne savais même pas quelle religion il fallait suivre jusqu’au jour où j’ai fait connaissance avec des musulmans qui m’ont donné beaucoup d’explications.

Cet évènement a changé le cours de ma vie, maintenant je n’ai plus peur de la mort, je crains seulement Dieu. Personne ne sait quand la mort viendra, il vaut donc mieux suivre le modèle des martyrs et ne croire qu’en un seul Dieu. Ce jour-là, j’étais à deux pas de la mort, je ne sais pas ce que je serais devenue si j’étais morte. Est-ce que je serais tombée en enfer ou non, mais aujourd’hui, je ressens un calme, une sécurité et un grand bonheur. Je sais aujourd’hui, s’il m’arrive quelque chose, où j’irai et quel est le destin qui m’attend.

   Avant de me convertir à l’islam, je n’avais pas de croyances religieuses précises et solides. Je n’étais ni pour ni contre l’islam. Je respectais les croyances de tous les gens contrairement aux gens de ma famille. Souvent je ressentais un sentiment de dégout et un malaise à cause de mon travail. Surtout après le 11 septembre, quand je voyais que beaucoup de gens aux Etats-Unis, attaquaient sans raison les musulmans, cela me mettait en colère. Le fait que des gens parce qu’ils sont musulmans, soient accusés d’extrémisme et de terrorisme, ne me paraissait pas du tout raisonnable ni logique. Dans chaque groupe, il y a des bons et des mauvais. Ces scènes et ces comportements me brisaient le cœur et après le 11 septembre, je me suis intéressée à l’Islam. 

Aujourd’hui, je suis allée dans une mosquée à Las Vegas, et j’y ai acheté des vêtements à une vente de bienfaisance. Il suffit de placer vos cadeaux sur une table et les gens dans le besoin viennent prendre ce qu’ils veulent.

Source: Shafaqna.com

Article Relatif:

La nécessité de connaître les fondements de la doctrine du Chiisme

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)