• Nombre de visites :
  • 1061
  • 19/2/2013
  • Date :

Les politiques générales pour le soutien à la production nationale

ayatollãh khãmenei

   Les grandes lignes de la politique de soutien à la production nationale, au travail et au capital iranien:

1- Augmentation de la concurrence et de la productivité de la chaine de production à travers:

- une réforme et une reconstruction du système de production nationale

- une baisse des dépenses et une augmentation de la qualité de la production

- des prises de mesure d’encouragement et de châtiments pour les délits

- une optimalisation de la coordination au sein de la chaine de production

2- Orientation et renforcement des recherches, développement des activités d’innovation et des infrastructures, et utilisation industrielle des résultats en vue:

- d’une augmentation qualitative et quantitative de la production nationale

- d’une élévation des standards de production nationale

- d’un soutien à la commercialisation des recherches, l’encouragement des échanges scientifiques et des technologies de pointe, et la création d’un système national d’innovation.

3- Développement des activités économiques fondés sur le savoir, avec une insistance sur le développement de ses éléments essentiels à savoir: les systèmes de communication, l’application industrielle des recherches et le développement de sa fonctionnalité, le soutien juridique aux personnes et aux organismes, et le développement d’une coordination appropriée entre les milieux scientifiques et les centres de production dans le pays.

4- Soutien aux produits des centres de production de nature stratégique et de première nécessité, pour la consommation des secteurs publics ou des secteurs nationaux.

5- Elaboration d’une chaine complète de production depuis la matière brute jusqu’au produit final, dans le respect des règles de concurrence et de l’arrêt progressif -dans une période déterminée- de la vente de matières premières.

6- Soutien à la production des produits dont la concurrence représentent une augmentation de devises importée ou une baisse de devise exportée.

7- Gestion des fonds de devises et soutien à la production nationale et à l’entreprenariat, et stabilisation de la valeur de la monnaie nationale.

8- Amélioration des activités commerciales pour l’augmentation de la production nationale et la réforme des activités culturelles, juridiques, exécutives et bureaucratiques.

9- Augmentation des aides aux secteurs coopératifs et privés de production nationale à travers:

- le renforcement de la motivation et de la détermination nationale en vue de l’accélération et de l’application parfaite de l’article 44 de la Constitution, dans le respect de la discipline financière et budgétaire du gouvernement

- la suppression des privilèges éventuels entre le secteur gouvernemental et les secteurs privés et coopératifs

- la systématisation et protection des petites et moyennes entreprises, en vue d’améliorer leurs rendements.

10- Réglementation des activités économiques des associations publiques non gouvernementales dans le sens d’un plus grand soutien à la production nationale.

11- Clarification et synchronisation des statistiques et des données, facilitation de leur accessibilité, information sur les capacités des investisseurs et les possibilités d’investissements dans les différents domaines, et suppression des accès privilégiés aux données.

12- Renforcement et amélioration de la productivité de la main-d’œuvre par l’augmentation des motivations professionnelles et l’amélioration de la formation et de la créativité, et instauration d’une harmonie entre les centres d’enseignement et de recherches en fonction des besoins du marché du travail.

13- Préparation du terrain et organisation de l’emploi et des activités des travailleurs iraniens au niveau national, régional et international.

14- Développement des organisations populaires pour le soutien à la production nationale par le biais d’une amélioration des investissements et des conditions physiques, sociales, naturelles et humaines.

15- Développement du soutien aux ressources, au travail, aux produits et aux services de ravitaillements iraniens, avec l’aide des experts et des théoriciens en économie.

16- Empêchement des pertes de temps et de la stagnation de capitaux iraniens et de main d’œuvre, avec une insistance sur la création et le développement des services techniques des centres de consultation économique, et augmentation des rendements économiques des investissements dans les différents domaines économiques.

17- Multiplication des modèles d’investissements et préparation des structures concernées, et application de politiques d’encouragement aux investissements au niveau national et international, et surtout au niveau régional, dans le marché iranien.

18- Soutien aux chercheurs et investisseurs, et encouragement des investissements iraniens pour entreprendre des activités économiques à risque, avec la création de fonds de coopération et d’assurances pour les investisseurs dans ce secteur.

19- Amélioration de la gestion des ressources existantes dans le Fonds national de développement en vue d’une optimalisation de la production et d’une amélioration de la qualité du travail et du capital iranien.

20- Législation et réforme des règlements et des lois concernées (notamment dans le domaine monétaires, bancaire, l’assurance sociale et les impôts), pour de meilleures conditions de production et la suppression des obstacles à l’investissement au niveau national, en vue d’une relative stabilité au niveau des lois.

21- Amélioration de la performance du système de distribution des produits et des services, grâce à une meilleure clarification et information, et la suppression des intermédiaires inutiles et non performants.

22- Développement des ressources financières et amélioration de la gestion de ces centres pour une augmentation de la capacité de production nationale et une baisse des dépenses grâce à une systématisation, un développement et la protection des organismes financiers de développement et d’assurance.

23- Rejet de l’exclusivité dans la chaine de production et de commerce, ainsi qu’au niveau de la consommation.

Source: Khamenei.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)