• Nombre de visites :
  • 2630
  • 23/2/2013
  • Date :

L’idée du panchiisme

imams

   Les chiites ont longtemps été une communauté brimée et maintenue sous l’étroit contrôle des sunnites à travers le monde. Dès sa création, le chiisme a été une religion de persécutés et d’exclus. Pourtant, au regard du nombre des croyants et de l’implantation géographique des différentes communautés chiites, ce vaste ensemble représente une puissance potentielle de premier ordre.

Les minorités chiites, souvent isolées au cœur de populations majoritairement sunnites, sont en quête de reconnaissance et de soutien.

   Sur un milliard de Musulmans, 14 % sont chiites, soit une population totale de 140 millions de croyants. 80 à 90% d’entre eux sont des chiites duodécimains, c’est-à-dire des chiites qui considèrent que la succession du Prophète a été assurée par douze Imams jusqu’à l’occultation (ghayba) du douzième imâm à Samara1. Les 10 à 20% restant se partagent entre les Ismaélites, les Zaydites et les sectes minoritaires druzes ou alaouites du Levant2. Hors monde arabe, le Chiisme est essentiellement implanté an Iran (90% de la population), où il est religion d’État depuis le XVIe siècle, au sein de la communauté alévie de Turquie (25%) ainsi qu’en Azerbaïdjan (80%). Plus à l’est, d’importantes communautés chiites se retrouvent en Afghanistan (20-25%), au Pakistan (20%) et en Inde (10%). Dans le monde arabe, le Chiisme est principalement présent en Irak et dans l’émirat du Bahreïn, où il concentre les 2/3 de la population, et au Liban où la communauté englobe près de la moitié des croyants.

Les Chiites sont également disséminés en moindre concentration au Koweït (30%), aux Emirats Arabes Unis (16%), au Yémen (15%), en Syrie (10-15%) et en Arabie Saoudite (10%). Enfin, il faut ajouter la présence de petites communautés chiites en Asie.

Sources:

Diploweb.com

Cpsa-acsp.ca/papers-2008/pahlavi.pdf

Article Relatif:

Une policière américaine se convertit à l’Islam (2)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)