• Nombre de visites :
  • 2058
  • 23/2/2013
  • Date :

L’usurpation médiatique

syrie

   Ces gens qui racontent notre ville, veulent pourtant se faire passer pour des habitués et de fins connaisseurs des lieux qu’ils ne furent jamais et dans nos ruelles familières, aujourd’hui tout autant méconnaissables et elles aussi, profondément salies, dévastées! Sans doute sont-ils passés sans même un regard apitoyé, devant ma maison et devant d’autres de ces anciennes demeures, certaines du 17e ou 18e siècle, aujourd’hui dévastées, meurtries, vandalisées, ou plus simplement occupées par la force, habitées par ces soudards sans foi ni loi qui n’ont aucun respect pour l’intimité de ces maisons arabes qui savaient autrefois si bien la préserver. Occupées, donc, nos belles demeures à cour ombragée de vignes, de plantes en pots au parfum de menthe, de basilic, de géraniums odorants et même de bougainvilliers récemment installés.

Aujourd’hui tout est complètement desséché! Occupées donc, nos maisons rafraîchies d’un antique bassin de simples pierres soigneusement ajustées ou taillé dans le marbre ou d’une fontaine toujours bruissante: une mélodieuse salsabil!

   Que pouvait-elle cette visiteuse étrangère connaître de leurs beautés d’avant le séisme, elle pour qui ces maisons n’avaient jamais daigné aux temps paisibles, ouvrir leur basse, étroite et unique petite porte pour qu’elle puisse découvrir tout leur charme?

Sources:

Lemonde.fr

Francesyrie.org

Article Relatif:

Les faux témoignages et la vision cruelle sur la crise syrienne

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)