• Nombre de visites :
  • 4712
  • 16/7/2013
  • Date :

 L’offre de repas de rupture du jeûne

iftãri

Traduit par Jean d’Agape

   Offrir le repas de rupture du jeûne est une pratique qui est vivement recommandée en Islam. Dans son célèbre discours du mois de Sha’bãn, le Prophète (AS) a déclaré:

«Réveillez-vous! Celui qui offrira un repas à un croyant qui a jeûné, aura une récompense équivalente à la libération d’un esclave et verra ses péchés pardonnés».

   Les gens ont répondu: «Prophète de Dieu (AS), nous n’avons pas les moyens pour cela». Le Prophète (AS) dit alors: «Craignez le feu et évitez-le ne serait-ce qu’avec une moitié de datte ou un peu d’eau».

   L’Imam ‘Ali (AS) aussi, les soirs du Ramadhãn et les nuits de Qadr, offrait des repas aux gens et leur faisait des conseils comme le dit cette revãyãt:    

"کانَ عَلِىُّ بْنُ أَبى طالِبٍ عليه‏السلام يَعُشُّ النّاسَ فى شَهْرِ رَمَضانَ بِاللَّحْمِ وَ لا يَتَعَشّى مَعَهُمْ فَإِذا فَرِغُوا خَطَبَهُمْ وَ وَعَظَهُمْ... وَ قالَ فى خُطْبَتِهِ إِعْلَمُوا أَنَّ مِلاکَ اَمْرِکُمُ الدّينُ وَ عِصْمَتَکُمُ التَّقْوى وَ زينَتَکُمُ الاْءَدَبُ وَ حُصُونُ اَعْراضِکُمُ الْحِلْمُ"

«L’Imam ‘Ali (AS) pendant le mois de Ramadhãn préparait des plats à base de viande pour les gens mais n’en mangeait jamais lui-même. Quand le repas était terminé, il faisait un discours et leur donnait des conseils en ces termes:

«Sachez que le critère est la religion, que votre protection est la vertu, que votre parure est la politesse et que votre patience est ce qui protège votre réputation».

 (Safinat Al-Bihãr, v. 1 p. 703)

L’Imam Zayn Al-‘Abidin (AS) pendant le mois de Ramadhãn, faisait l’aumône et dans les hadiths nous lisons:

کانَ إِذا دَخَلَ شَهْرُ رَمَضانَ تَصَدَّقَ فى کُلِّ يَوْمٍ بِدِرْهَمٍ فَيَقُولُ: لَعَلّى اُصيبُ لَيْلَةَ الْقَدْر

«L’Imam Zayn Al-‘Abidin (AS) pendant le mois du Ramadhãn faisait chaque jour une aumône d’un dirham en priant pour pouvoir profiter des bienfaits de la nuit de Qadr»

(Bihãr Al-Anwãr, v.95, p.82)   

   L’Imam Sãdiq (AS) a déclaré quant à lui:

«Les jours où mon aïeul jeunait, il ordonnait qu’on tue et prépare un mouton et en fin d’après-midi, venait contrôler et sentir le repas, il ordonnait ensuite que le repas soit distribué en entier aux familles pauvres et rompait son jeûne avec du pain et des dattes».

(Man lã Yahzarat-ol-Faghih, v.2, p. 134)

   L’Imam Sãdiq (AS) se rendait à la demeure des nécessiteux et leur donnait du pain et des dattes, et encourageait les gens à offrir des repas pendant le Ramadhãn.

(Man lã Yahzarat-ol-Faghih, v. 2, p.134)

Source: Tebyan.net

Article Relatif:

Une nuit de prières 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)