• Nombre de visites :
  • 3259
  • 25/7/2013
  • Date :

La polygamie est critiquée en Islam

mariage

Les harems

   L’autre raison pour laquelle la polygamie en Islam est critiquée, c’est le système du harem adopté par les anciens califes et sultans qui régnèrent sur le monde musulman. Quelques écrivains chrétiens et certains missionnaires ont décrit la polygamie en Islam comme étant l’équivalent du système du harem dans tous ses aspects honteux et cruels.

Malheureusement, certains de nos propres écrivains, qui répètent comme des perroquets les idées émises par les Européens, associent improprement la polygamie au harem. Ils n’ont pas suffisamment d’esprit indépendant pour pouvoir distinguer ces deux pratiques bien distinctes.

D’autres conditions

   Outre la condition de la justice et de l’égalité dans le traitement des épouses, il y a d’autres conditions que le mari doit remplir. Nous savons tous qu’une femme a un nombre de droits financiers et autres que le mari doit assurer. Un mari a le droit d’avoir plus d’une femme, à condition que sa situation financière le lui permette. En fait, la condition financière est posée même pour le premier mariage, mais le contexte de notre sujet ne nous permet pas d’en débattre.

Les capacités physiques et sexuelles sont d’autres exigences préalables.

   Il est rapporté dans "Al-Kãfî" et "Al-Wassã’il" que l’Imam Al-Sãdiq a dit que tout homme ayant réuni autour de lui un nombre de femmes sans pouvoir satis faire leurs instincts sexuels, supportera leur péché si elles tombent dans la débauche et l’adultère.

L’histoire des harems nous rapporte beaucoup de cas où de jeunes femmes faisant partie d’un harem furent forcées de recourir à la débauche sous la pression de leur besoin sexuel, ce qui conduisait parfois au crime et au meurtre.

   A présent le lecteur connaît sans doute les causes de la polygamie et sait pourquoi l’Islam ne l’a pas abolie. Il doit pouvoir connaître également les conditions et les limites que l’Islam a prescrites à cet égard. L’Islam n’a pas déprécié la femme avec l’autorisation de la polygamie, bien au contraire, il lui a rendu un grand service. Si la polygamie n’était pas autorisée même là où le nombre des femmes en âge de se marier dépasse celui des hommes, les femmes seraient devenues des marionnettes bon marché entre les mains des hommes. Elles auraient pu être traitées pire que les esclaves, car l’homme reconnaît l’enfant d’une esclave comme étant le sien, mais il ne reconnaît pas la concubine ou la maîtresse comme étant la sienne.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.311-313.

Article Relatif:

La limitation de la polygamie en Islam 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)