• Nombre de visites :
  • 1975
  • 1/8/2013
  • Date :

Chronologie de l’Iran (1902-1963)

iran

1902 24 septembre: Naissance de l’Imam Khomeyni, jour anniversaire de la naissance de Fatima, fille du Prophète Mohammad, que la Paix divine soit avec eux).

1905-1906: Révolution constitutionnelle qui impose au Shãh un régime parlementaire (mashrûtiyye).

1921: Coup d’état dirigé par un officier des cosaques, Ridhã Khãn, qui devient Ministre de la guerre puis Premier ministre.

1922: Arrivée de l’Imam Khomeyni à Qom, accompagnant son professeur, le Grand Ayatollãh ‘Abd Al-Karîm Hã’erî.

1925: Ridhã Khãn, qui avait dirigé le coup d’état de 1920, prend la couronne royale, mettant ainsi fin à la dynastie qãjãr et inaugurant le règne des Pahlavi qui durera jusqu’à la victoire de la Révolution Islamique en 1979.

1929: Arrivée à Qom de l’Ayatollãh Mohammad ‘Ali Shãhãbãdi: l’Imam Khomeyni devient son élève en gnose jusqu’au départ de ce maître en 1936. A peu près en même temps, il commence à faire des cours d’éthique gnostique et de philosophie. De 1929 à 1944, l’Imam Khomeyni rédige l’essentiel de son œuvre gnostique.

1935: Interdiction du port du voile Islamique par Ridhã Shãh: ce fut en fait la plus marquante de toute une série de mesures antireligieuses parmi lesquelles on peut encore citer l’interdiction de l’habit clérical, la sévère restriction des commémorations religieuses publiques et l’instauration d’un calendrier comptant à partir des débuts de l’antique empire perse et non plus à partir de l’hégire du Prophète Mohammad.

1941: Suite à l’occupation de l’Iran par les Alliés, Ridhã Shãh Pahlavi est déposé et exilé. C’est son fils aîné, Mohammad Ridhã Shãh, qui prend sa place. Rezâ Shãh mourra en exil à Johannesburg en 1944.

1942: Fondation du parti communiste Toudeh.

1944: A l’occasion de la parution d’un pamphlet anticlérical, l’Imam Khomeyni suspend ses cours de philosophie pour rédiger une réfutation qui constitue en quelque sorte sa première intervention publique de caractère politique. Environ à la même époque, il commence à enseigner à haut niveau (khãrej) le droit musulman et ses fondements (fiqh-o osûl) et à rédiger des livres et épîtres en ces domaines. Ses leçons compteront vite parmi les plus importantes et les plus suivies de la ville de Qom.

1951-1952: Plusieurs fois élu député, Mosaddiq, fondateur et pilier du Front national, fait passer la loi de nationalisation du pétrole et devient premier ministre. Il se retire ensuite en raison de profonds désaccords avec le Shãh, mais un mouvement populaire le rappelle au pouvoir, ce qui amènera le Shãh à chercher refuge à l’étranger.

1953 19 août: Après la fuite du Shãh, un coup d’Etat commandité par la CIA renverse Mosaddiq, qui est arrêté, et remet le Shãh sur son trône. Son règne se fera dès lors de plus en plus écrasant et dictatorial en même temps que l’impérialisme américain se fera de plus en plus omniprésent et tout puissant.

1957: Fondation de la tristement célèbre SAVAK.

1962: Le Shãh promulgue, sous le titre de “révolution blanche”‌, un ensemble de lois qui n’ont d’autre but que de renforcer son pouvoir et de favoriser l’impérialisme américain. Suite à ses interventions pour dénoncer ces lois et en dévoiler la véritable nature, l’Imam Khomeyni est arrêté. Des manifestations ont alors lieu dans plusieurs villes d’Iran et sont réprimées dans le sang par les troupes du Shãh. Ces événements, et plus particulièrement le massacre du 15 khordãd 1341hs. (5 juin 1962), marquent un tournant dans l’histoire de l’Iran contemporain: ils consacrèrent le leadership de l’Imam Khomeyni et peuvent être considérés comme le point de départ de la Révolution Islamique.

1963 Octobre: Des décrets royaux garantissent une immunité légale aux ressortissants américains pour toute infraction commise en territoire iranien. L’Imam intervient vigoureusement pour dénoncer cette violation de la souveraineté et de l’indépendance iraniennes: il est alors à nouveau arrêté et, le 4 novembre, envoyé en exil, en Turquie d’abord, puis à Nadjaf, en Irak, où il résidera jusqu’aux débuts de la révolution en 1978. L’idée du Shãh était que son rayonnement serait dominé du fait de la présence en cette ville sainte des plus grandes autorités religieuses shiites. En fait, de par son enseignement et ses compétences, l’Imam deviendra une personnalité de premier plan dans cette capitale de l’enseignement religieux et, plus important encore, son influence et sa popularité en Iran ne feront que croître. Ses messages et prises de positions politiques continueront, malgré de hauts risques, à être régulièrement reproduits et diffusés clandestinement.

Source: Imam-khomeini

Article Relatif:

Imam Khomeyni: un lion pendant la journée, un éveillé pendant la nuit

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)