• Nombre de visites :
  • 3218
  • 20/8/2013
  • Date :

Les définitions de l’éducation (1)

éducation

   On peut dire que le terme "éducation"  – tout comme les autres sortes de la connaissance humaine  – est associé à des dizaines de définitions qu’il n’est pas question d’exposer ici. Nous essayons  des les mentionner occasionnellement, d’en aborder celle qui se rattache le plus à la réalité de l’éducation, et  qui se résume ainsi: L’éducation est le processus de développement des facultés humaines, tout en notant que ces facultés sont soumises selon la vision des chercheurs non religieux à la relativité.

Mais abstraction faite de la détermination de ces facultés que nous aborderons plus loin, il faudrait attirer l’attention sur le fait que la définition visant à mettre l’accent sur "les facultés humaines comprises dans l’absolu" demeure plus proche de la réalité de l’éducation, comparée aux définitions unilatérales qui abordent l’éducation sous un angle particulier suivant la base ou la tendance idéologique ou philosophique du chercheur.

   On remarque par exemple que certaines définitions se limitent à l’éducation scolaire et ce qui y est lié des questions de l’enseignement, de l’apprentissage et des programmes scolaires etc, d’autres se contentent de traiter de l’éducation générale dans le cadre de l’enfance seulement ou jusqu’à l’adolescence, d’autres encore s’intéressent uniquement à l’éducation physique etc. De même certaines définitions s’occupent exclusivement de la dimension psychologique de l’éducation, telle celle qui définit l’éducation comme étant  la formation de la personnalité saine, c’est-à-dire dépouillée de la maladie de névrose et de psychose, ou de la dimension sociale, telle celle qui définit l’éducation comme étant la formation de la personnalité socialement adaptée, ou encore de la dimension juridique qui la définit comme étant la formation du bon citoyen.

Ces définitions unilatérales, comparées à celle intégrale- qui dit que l’éducation est un processus de formation ou de développement des facultés humaines, - manquent indubitablement de crédibilité tant qu’elles n’abordent pas les différentes facultés humaines: mentale, psychologique, physique, sociale etc. En nous penchant maintenant vers la conception islamique de l’éducation, nous pouvons dire qu’elle s’accorde avec la définition non religieuse (ardhî) de l’éducation en ce qui concerne la globalité et le développement des facultés humaines, et s’en sépare lorsqu’il s’agit du type de ces facultés et du type de leur développement….

   Pour parvenir à la définition  islamique de l’éducation, on doit se référer à la nature de la conception islamique de la personnalité et de l’observance de celle-ci de la mission pour laquelle elle a été créée, comme nous l’indique  explicitement Allãh le Très haut dans le Noble Coran: "Je n’ai créé les Jinn et les hommes que pour qu’ils m’adorent"1

Ce qui signifie clairement que "l’adoration" est le but essentiel de la création de l’homme et doit s’incarner dans la conduite ou le comportement de l’homme dans tous les domaines de sa vie, c’est-à-dire toute son activité en général, que ce soit dans sa relation directe avec Allãh (la conduite cultuelle: Prière, Jeûne etc..) ou avec lui-même (sa nourriture, son sommeil etc..) ou encore avec les phénomènes de l’univers en général.

Note:

1. (Sourate Al-Thãriyãt/ v56 )

Source: Bostani.com

Article Relatif:

Définition de l’éducation

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)