• Nombre de visites :
  • 975
  • 6/9/2013
  • Date :

Les deux visions sur le califat (2)

le prophète mohammad

Traduit par Jean d’Agape

   Une question qui dans son essence, fait partie des principes secondaires comme l’Imãmat, ne pose pas de problèmes car il existe d’innombrables divergences entre les ulémas et les savants au sujet des questions secondaires. Par conséquent, les divergences sur la question de l’Imãmat, du choix de l’Imam par Dieu ou par la communauté, et le fait de savoir si l’Imãmat devait revenir à ‘Ali ou à Abou Bakr, ressemblent aux divergences sur d’autres questions secondaires comme la possibilité ou non de faire les ablutions avec des chaussettes ou des chaussures, ou la possibilité de produire des règles religieuses par comparaison.

Or ces divergences n’ont jamais été à l’origine de guerres ou de disputes comme les divergences sur la question de l’Imãmat, qui ne doit pas non plus être à l’origine de conflits au niveau de la doctrine ou au niveau des docteurs.

   Il est étonnant que l’Imam des hanbalites ait mis la foi aux quatre califes au niveau des principes élémentaires et qu’Abou Ja’afar Tahawi l’ait suivi, et qu’après eux, la question de la reconnaissance des quatre califes dans les livres d’Abol Hassan et du cheikh Abdoul Ghaher Baqdadi, soit devenue une question primordiale et un principe élémentaire de la foi.

(Extrait du livre  Sharh-ol-’Aqaied al nasafiyya,  p 185 et 186) 

La vérité est que ces deux penseurs et ceux qui ont mis cette question au sein des principes essentiels de la doctrine, n’ont pas compris la vérité de l’Imãmat. Le premier qui l’a fait dans de mauvaises intentions, fut Omar-o-Ass quand il poussa Abou Moussã Ash’ari à accepter la décision des pourparlers de «Domat-ol-Jandal» qui avaient pour objectif la reconnaissance des deux premiers califes dans les principes de base de la doctrine et une offense évidente à l’Imam ‘Ali (AS).

Article Relatif:

Quel est le sens de l’Imãmat? (1)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)