• Nombre de visites :
  • 383
  • 27/10/2013
  • Date :

Les origines historiques du sport traditionnel en Iran (1)

zurkhãneh

Traduit par Jean d’Agape

   L’histoire des arts martiaux traditionnels iraniens peut être divisée en quatre périodes majeures. Il existe des trous entre ces périodes pendant lesquelles le Varzesh-e Pahlavãni n’est pas mentionné notamment l’époque achéménide et sãssãnide. Pendant ces périodes, le statut du sport est incertain bien qu’on pense que le sport ait continué mais comme un facteur non dominant dans la culture nationale.

Après la révolution constitutionnelle, plusieurs études ont été faites sur l’origine du sport traditionnel des Zurkhãnehs (littéralement: maison de la force) au moment où de nouveaux sports entraient en Iran. Ce nom a sans doute été tiré des symboles de ce sport comme les pantalons de cuir des sportifs, les luttes symboliques et les différents instruments utilisés, les arcs décorés de chaines et de cymbalettes, les lances et les boucliers qui ressemblaient aux armements des soldats de l’antiquité, et les tambourins qui encourageaient les combattants.

   Au moment de l’apparition du terme «Zurkhãneh», ce sport était pratiqué dans divers pays issus de l’Iran qui s’étendait de l’Asie centrale au sud ouest de l’Asie et comprenait le Tadjikistan, l’Ouzbékistan, le Kirghizistan, le Turkestan, l’Afghanistan, la Turquie, l’Azerbaïdjan, le Pakistan, l’Inde et l’Irak.

   Les populations de ces régions qui étaient de la même race et vivaient ensemble depuis des siècles, se sont divisées en deux groupes dont l’un se rendit en Inde et l’autre nommé «Aryen» c’est-à-dire «fidèle», s’est installé dans la région d’Asie occidentale qui correspond aujourd’hui à l’Iran, à l’Afghanistan, au Caucase et au Turkestan.

Les Aryens qui vivaient en Iran étaient constitués de plusieurs groupes, les Mèdes à l’ouest et au nord ouest de l’Iran, les Perses au sud, et les Parthes dans la région de Fars et au nord est de l’Iran. Les régions qui avaient été choisies étaient des plaines fertiles au climat tempéré. Les gens de ces régions étaient des gens courageux et travailleurs, des guerriers qui avaient pu entre les années 558 et 331 avant JC, constituer un empire et le plus puissant pays de cette époque. 

Les points communs dans l’architecture des Zurkhãneh et les sanctuaires dédiés à Mithra.

   Ce sport appelé aussi Varzesh-e-Bãstãni traduit par "sport antique" ou "sport traditionnel" est un sport national iranien qui consiste en une série de techniques de culturisme et de gymnastique ainsi que de lutte accompagnées par le rythme du tombak (tambourin).

Source: Tebyan.net

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)