• Nombre de visites :
  • 3834
  • 3/12/2013
  • Date :

Mounes Al-Ahrãr (2)

mounes al-ahrãr

   Le recueil connut malheureusement le même sort que de très nombreux manuscrits illustrés iraniens: il fut fragmenté; chaque partie se trouvant dans un musée ou collection privée de pays étrangers:

- 2 miniatures dans la Collection d’Arthur Seckler à Cambridge (Massachusetts);

- 2 miniatures au Musée de l’art de Cleveland (Ohio);

- 2 miniatures dans la Collection de la Bibliothèque de l’Université de Princeton (New Jersey);

- 4 miniatures au Musée Metropolitan (New York);

- 1 miniature dans la Collection de Freer (Washington);

- 2 miniatures au Centre des œuvres islamiques (Koweït).

   L’une des deux miniatures conservée au Centre koweïtien des œuvres islamiques est celle qui représente la scène festive du début du livre. Cette miniature montre une fête à la cour en présence des princesses et de leurs domestiques. Les visages sont de type mongol, et les habits et les motifs évoquent les miniatures de l’époque de la dynastie des Ilkhanides.

Les couleurs sont sensiblement plus variées que celles des miniatures des débuts de l’Ecole de Tabriz: orange, bleu, ocre, vert olive, bleu azur et beige. La miniature est enluminée, mais il n’y a aucun écrit qui puisse permettre d’identifier les personnages ou la nature de la fête.

   La deuxième miniature de la collection koweïtienne est un tableau de chasse dont la partie supérieure a malheureusement été abîmée. Les hommes de la cour sont ici à l’extérieur et chassent des lions et des lièvres. Les couleurs sont aussi variées que dans le tableau festif. Mais contrairement à la scène festive à la cour qui a un air majestueux et noble, ce tableau de chasse est plutôt caractérisé par la mobilité et le dynamisme. Ces deux miniatures montrent en quelque sorte la différence entre un espace féminin calme et protecteur d’une part, et de l’autre un espace masculin, viril et agressif.

Malgré la fragmentation du livre, l’ensemble des 257 pages ont heureusement été conservées. Le livre compte trente chapitres dont le 29e est, comme nous l’avons dit, le seul qui porte des illustrations. Les pages mesurent 169أ—225 mm, et les miniatures 125أ—189 mm. Le corps du texte fut écrit à l’encre noire, tandis que les titres ont des couleurs variées : vert olive, pourpre, bleu-gris.

   Quelques détails sur le manuscrit illustré de Mounes Al-Ahrãr:

- La taille et le nombre des illustrations de Mounes Al-Ahrãr sont différents de celles d’autres manuscrits de l’époque de la dynastie des Ilkhanides.

- Les experts estiment qu’il est fort probable que ce manuscrit ait été illustré après le règne de l’émir Abou Saïd.

- Il s’agit du seul manuscrit conservé de l’époque ilkhanide qui ait été probablement réalisé à Chirãz (ou peut-être à Ispahan où vivait l’auteur lui-même).

- Il est possible que le texte ait été copié à Ispahan et que les illustrations y aient été rajoutées tardivement à Chirãz.

Source: Teheran.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)