• Nombre de visites :
  • 1237
  • 5/12/2013
  • Date :

L’économie de résistance (4)

l’économie de résistance

   Le plan de redistribution des subventions gouvernementales a été également une mesure appropriée afin de façonner notre économie nationale. Ces mesures peuvent stimuler la production et l’emploi, et peuvent aussi augmenter le niveau de vie. Ce sont des facteurs qui peuvent stimuler notre production nationale et notre croissance économique, et renforcer le prestige de notre pays. En augmentant sa production, un pays peut atteindre un pouvoir réel et un haut rang au niveau international. Il est nécessaire de prendre ces mesures.

   Il faut tirer le meilleur parti du temps, des ressources et des installations disponibles. Il faut tirer le meilleur parti du temps disponible. Heureusement, les projets qui d’habitude, exigeaient de nombreuses années pour être accomplis, sont actuellement achevés par certaines sociétés en moins de deux ans et en dix-huit mois, par exemple. Il est nécessaire de renforcer cela dans le pays.

Il est indispensable d’avancer en fonction de plans et de programmes. Des décisions brusques et des changements continus dans les réglementations sont des attitudes qui nuisent à l’économie de résistance ainsi qu’à la résistance nationale. Le pouvoir exécutif et le Majlis doivent tous deux, prêter attention à ce point et ne pas laisser nos politiques économiques être en proie à des changements inutiles. [1]

   ... Un des amis a annoncé qu’une institution estudiantine avait été formée pour mener des recherches sur l’économie et la résistance. C’est très intéressant. Des actions profondes comme celle-ci sont exactement ce que dont pays a besoin. Vous devez penser, étudier et faire des recherches. Vos recherches, même si elles ne seront pas bénéfiques ou favorables pour les organisations qui en sont chargées, seront certainement fructueuses pour vous-mêmes. La création de cet institut est très intéressante.

   Un autre ami a indiqué qu’un centre de recherches avait été créé à l’Université de Technologie « Sharif » et a énuméré les domaines de recherches. Ce sont des travaux très importants. Cette motivation des jeunes étudiants et des intellectuels est très importante pour le pays. Bien entendu, certaines solutions proposées étaient très justes. Je sais que certains points qui ont été soulevés au sujet des questions économiques, sont les mêmes que ceux que nos responsables ont à l’esprit et sur lesquels ils travaillent, prennent des décisions et des mesures convenables, mais tout n’est pas signalé ou ne doit pas être signalé dans les médias. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas penser que nos responsables sont indifférents aux questions économiques. [2]

   ... Aujourd’hui nous sommes confrontés à une pression mondiale. Il y un ennemi dans le monde qui aspire à réinstaurer son hégémonie satanique sur notre pays par le biais de la pression économique, des sanctions et de toutes autres tentatives que vous constatez aujourd’hui. C’est son but. Ce pays, avec tant de ressources naturelles, avec sa situation stratégique, avec toutes ses installations, était un jour sous le joug d’une superpuissance, d’abord les Anglais et puis les Américains, et en gros, un système, une entité et une empire de domination dont l’Amérique ne constitue qu’une partie. Ils dominaient le pays mais la Révolution les a chassés. Ils estiment rétablir leur domination sur ce pays et toutes leurs tentatives vont dans cette direction. La question de l’énergie nucléaire n’est qu’un prétexte pour eux. Ceux qui pensent que si nous arrivons à fermer le dossier nucléaire, tous nos problèmes seront résolus, ont tort dans leurs évaluations. La question de l’énergie nucléaire, tout comme la question des droits de l’homme et différentes autres questions, ne sont en effet qu’un prétexte. La vérité c’est qu’ils veulent exercer des pressions sur nous afin de nous mettre à genoux et de faire échouer la Révolution. À cet effet, l’une des tentatives importantes concerne les sanctions économiques. Ils disent qu’ils ne sont pas opposés à la nation iranienne, mais ils mentent ouvertement. Leur cible n’est en effet que la nation iranienne. Ils imposent des sanctions pour harceler la nation iranienne et la convaincre à penser que c’est à cause du gouvernement de la République islamique qu’elle subit les pressions économiques, pour qu’ensuite, la relation entre la nation et le gouvernement de la République islamique se rompe. C’est leur principal but. Bien entendu, ils ne connaissent pas encore assez bien la nation iranienne. Tout comme dans d’autres affaires, leurs calculs sont totalement erronés. Dans l’optique du système de domination, le grand péché de la nation iranienne est que celle-ci s’est libérée du joug des dominateurs.

Ils veulent la châtier pour ce péché d’auto-libération du joug des dominateurs. Cette nation s’est libérée et a discerné le bon chemin. Leurs calculs sont essentiellement erronés et ils ne savent plus quoi faire et ne sont pas conscients de ce qu’ils font maintenant. Ils imposent quand-même des pressions et surtout des pressions économiques via des sanctions.

   Il nous faut alors établir une véritable économie de résistance dans le pays. C’est le sens exact du travail d’entrepreneur d’aujourd’hui. Les amis ont à juste titre souligné que nous contournons les sanctions. Moi aussi, je l’affirme. La nation iranienne et les responsables du pays contournent les sanctions et vainquent ceux qui nous imposent ces sanctions. [...] Pourtant, les sanctions ne sont aucunement quelque chose de nouveau pour nous. Cela fait trente ans que nous subissons les sanctions. Mais la nation iranienne a effectués tous ces travaux et progrès sous les sanctions et cela prouve qu’ils ne peuvent rien faire. Il prouve d’autre part que nos responsables et fonctionnaires soucieux du progrès du pays doivent se sentir responsables et assumer la tâche de créer des emplois, augmenter la production, encourager les entreprenariats et donner de plus en plus d’essor à ces activités dans le pays qui s’est vraiment transformé aujourd’hui en une énorme entité de production. [3]

Notes:

[1] Discours du Guide suprême aux représentants du gouvernement de la République islamique, le 24 Juillet 2012.

[2] Discours du Guide suprême lors d’une réunion avec les étudiants, le 10 Août 2011.

[3] Discours du Guide suprême lors d’une réunion avec un groupe d’entrepreneurs des domaines de la production, de l’industrie, des mines, de l’agriculture et de la santé, le 7 septembre 2010.

Article Relatif:

Les intérêts naturels et sociaux de l’homme dans l’économie islamique

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)