• Nombre de visites :
  • 3720
  • 14/12/2013
  • Date :

L’épreuve la plus difficile pour une femme et le haut statut de Marie (AS)(2)

 marie

Traduit par Jean d’Agape

   L’Allãmeh Tabãtabã’i dans son commentaire coranique (vol 4 p 43) explique que Dieu par le nouveau-né, lui rappela Ses bienfaits et apaisa ses inquiétudes.

Par miracle, il fit apparaitre une source en dessous de ses pieds et ressuscita le palmier desséché près duquel elle s’était abritée et qui lui donna de ses fruits.

   Le fait que Dieu lui donne cette eau et ces dattes sans que Marie ait demandé quelque chose, est le signe de la bonté et de la miséricorde divine. Cependant il ne faut pas croire que cela arrive tous les jours et partout, le monde est le lieu des épreuves et de l’initiation, et les bienfaits divins appartiennent à ceux qui supportent les difficultés. Dans ce monde, rien ne s’acquiert sans efforts. Les dattes fraiches que Dieu a offertes à Marie (AS) sont un bienfait divin comme les repas que Zakariã (AS) trouvait près d’elle et dont il est question au verset  37 de la sourate «Al-e Imrãn»

فَتَقَبَّلَهَا رَبُّهَا بِقَبُولٍ حَسَنٍ وَأَنبَتَهَا نَبَاتاً حَسَناً وَكَفَّلَهَا زَكَرِيَّا كُلَّمَا دَخَلَ عَلَيْهَا زَكَرِيَّا الْمِحْرَابَ وَجَدَ عِندَهَا رِزْقاً قَالَ يَا مَرْيَمُ أَنَّى لَكِ هَـذَا قَالَتْ هُوَ مِنْ عِندِ اللّهِ إنَّ اللّهَ يَرْزُقُ مَن يَشَاءُ بِغَيْرِ حِسَابٍ

 Son Seigneur l’agréa alors du bon agrément, la fit croître en belle croissance. Et Il en confia la garde à Zakariã. Chaque fois que celui-ci entrait auprès d’elle dans le Sanctuaire, il trouvait près d’elle de la nourriture. Il dit: "Marie, d’où te vient cette nourriture? " - Elle dit: "Cela me vient d’Allãh". Il donne certes la nourriture à qui Il veut sans compter.

Récitation Relative:

Récitation arabe avec la traduction française

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)