• Nombre de visites :
  • 2173
  • 8/6/2014
  • Date :

Khãjou Kermãni, un poète mystique

khãjou kermãni

   Kamãl-od-Din Abol ’Atã Mahmoud ibn ‘Ali ibn Mahmoud, surnommé Khãjou Kermãni, est l’un des grands poètes et mystiques persans de la première moitié du VIIIe siècle de l’Hégire solaire (XIIIe siècle). Il est né vers 689 (1208) à Kermãn où il effectua des études de son temps, puis commença ensuite à faire de longs voyages. Il se rendit ainsi à Isfahãn, Damas, Rey, en Iraq et en Egypte, puis choisit finalement la ville de Chirãz comme lieu de résidence. Il y vécut sous la protection de la famille et leur a consacré plusieurs poèmes.

Il est un poète mystique. Son œuvre est chargée de thèmes mystiques qui vont inspirer de nombreux poètes après lui, dont Hãfiz.

   Dans son œuvre, Il tend à reprendre le style des anciens. Il s’inspire de Sanã’i pour sa poésie et de Ferdowsi pour ses épopées. Il a souvent recours à l’ironie et adopte un ton critique dans ses poèmes. Il a écrit cinq œuvres semblant être une réplique aux cinq œuvres (khamseh) de Nezãmi: Homãy va Homãyoun, Gol va Norouz, Rozat-ol-Anvãr, Kamãlnãmeh et Goharnãmeh. Les quatre traités de Khãjou sont écrits dans une prose rimée et recherchée. On y trouve également de nombreux versets coraniques. Khãjou a quitté ce monde vers 731 (1352) à Chirãz.

Son tombeau se trouve dans cette ville, à proximité de la porte du Coran, dans des rochers. Il est visité par de nombreux touristes chaque année.

Source: Teheran.ir

Articles Relatifs:

La ville de Kermãn

La citadelle de Bam

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)