• Nombre de visites :
  • 518
  • 11/6/2014
  • Date :

Audience accordée au président et aux directeurs et chercheurs du Jihãd universitaire

l’ayatollãh khãmenei

   «Les conditions indispensables pour continuer les avancées scientifiques iraniennes à une vitesse accélérée, sont la persévérance et la gestion Jihãdiste, le renforcement de notre confiance en nous-mêmes et le respect des orientations révolutionnaires et islamiques», a affirmé le Guide suprême de la Révolution islamique qui a reçu le président, les directeurs et les chercheurs du Jihãd universitaire (Centre Académique iranien de l’éducation, de la culture et de la recherche).

L’Ayatollãh Khãmenei a précisé que dans les avancées scientifiques, les objectifs devaient être définis de manière à enrichir le savoir-faire mondial, grâce à des productions nouvelles et non exploitées, cela dans le respect des valeurs humaines.

   Faisant allusion à certains qui se demandent comment des scientifiques qui ne croient pas en Dieu peuvent faire de si grands progrès, le Guide suprême leur a répondu en précisant que le Coran a promis des résultats à tous ceux qui font des efforts mais qu’il y a une grande différence entre les acquis d’un scientifique qui travaille pour Dieu et ceux d’un autre scientifique.

   «Beaucoup de problèmes, de dangers et de gaspillages sont apparus à côté de ces progrès scientifiques alors que des progrès scientifiques effectués dans une optique divine, n’auront pas ces inconvénients ni ne porteront préjudice à l’humanité. Leurs résultats seront certainement bénéfiques pour l’humanité. Les progrès que nous avons faits dans la perspective Jihãdiste sont assurément meilleurs que ceux que nous aurions faits pendant ces 35 années, en dehors de cette perspective, et si ce mouvement scientifique dure 150 ans de plus, les progrès et les acquis de la nation iranienne dépasseront mêmes ceux de pays comme les USA. Nous avons besoin d’un mouvement Jihãdiste pour combler l’écart entre les pays occidentaux et les pays d’orient et d’Asie. Nous devons aussi développer notre confiance en nous-mêmes qui est apparue après la Révolution grâce à l’imam Khomeiny, et a contribué à de grands progrès dans le pays», a déclaré le Guide suprême.

L’Ayatollãh Khãmenei a noté que cependant, l’idée que nous ne pouvons pas progresser existe encore chez certains qui ont encore le regard tourné vers les progrès scientifiques, politiques et militaires des autres pays.

   «Notre but n’est pas de ne pas apprendre des autres mais d’apprendre si cela est nécessaire, sans accepter de fausses valeurs et de fausses idées. Aujourd’hui, nous maitrisons certaines des technologies les plus sophistiquées et les plus avancées du monde, ce qui est une source d’honneur et de gloire, mais certains de ces progrès ont été déjà réalisés par les scientifiques d’autres pays, par conséquent, nous devons rechercher de nouveaux produits scientifiques que la connaissance humaine n’a jusqu’à présent, pas réussi à produire et qui n’ont pas de conséquences négatives pour l’humanité», a déclaré le Guide suprême.

   Le Leader de la Révolution a ajouté que la technologie nucléaire était une des réalisations scientifiques importantes et complexes de l’humanité qui malgré sa grande importance, a aussi contribué à la production d’armes atomiques qui sont à 100% néfastes pour l’humanité».

L’Ayatollãh Khãmenei a demandé de développer les technologies qui améliorent la vie des gens et se fondent sur les valeurs humaines, et n’ont pas d’effets destructeurs sur l’humanité.

   Ailleurs dans ses déclarations, le Guide suprême a décrit le Jihãd universitaire comme une organisation importante qui ne se décourage pas devant les obstacles et travaille dans un esprit religieux. Son Éminence a déclaré que la principale caractéristique du Jihãd Université est qu’il bénéficie de la présence de jeunes chercheurs révolutionnaires et combattants.

   «Le Jihãd universitaire ne doit pas tomber dans des tendances de gauche ou de droite, mais préserver son esprit Jihãdiste et révolutionnaire. Certains individus ont viré à 180° depuis la Révolution dont ils ignorent à présent même, les principes et les idéaux», a-t-il dit.

   Le Guide suprême a demandé aux responsables du centre de faire des efforts pour former les personnalités scientifiques fidèles et de premier plan, qui se consacreront aux idéaux de la Révolution islamique.

Au début de la réunion, le professeur Tayyebi, président du Jihãd universitaire, a présenté un rapport sur les programmes et les objectifs du Jihãd universitaire dans les différents domaines scientifiques et technologiques, dans le cadre de l’économie de résistance et de l’industrie fondée sur le savoir, définies par le Guide suprême.

   Le Jihãd universitaire (Centre Académique de l’Éducation, de la Culture et de la Recherche) est une institution publique iranienne non gouvernementale, créée en 1980, qui a pour mission de présenter des modèles autochtones dans la production de connaissances et de technologies.

Source: Khamenei.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)