• Nombre de visites :
  • 1609
  • 18/6/2014
  • Date :

Les mots de l’Ayatollãh Khãmenei à propos du livre "Je suis vivante"

ecrire

   J’ai lu ce livre avec un double sentiment de tristesse et de fierté, versant parfois des larmes lors de ma lecture. J’ai ressenti une grande admiration pour la patience, la diligence, la pureté et l’authenticité décrites dans ce livre, et aussi pour l’art sublime de l’auteur dans la description de la beauté et de la laideur, de la joie et de la tristesse.

Les souvenirs des Moujãhids et des prisonniers de guerre sont des trésors énormes et précieux qui enrichissent l’Histoire et nous offrent d’innombrables leçons et enseignements. C’est un grand service d’extraire ces souvenirs de l’esprit et de la mémoire, et les confier à la plume, à l’art et au théâtre.

   C’est un des ouvrages qui est digne d’être traduit. Je tiens à adresser mes meilleures salutations aux quatre héroïnes de ce récit [autobiographique], en particulier son auteur et sa narratrice très douée.

Source: Khamenei.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)