• Nombre de visites :
  • 883
  • 18/6/2014
  • Date :

Le changement de la structure du monde (1)

monde

   Aujourd’hui, après six décennies, les principales valeurs du Mouvement des pays non-alignés sont les mêmes et sont celles de la lutte contre le colonialisme, la recherche de l’indépendance politique, économique et culturelle, le non alignement sur les pôles de puissance et le développement de la solidarité et de la coopération entre les pays membres. Les réalités du monde actuel sont très éloignées de ces valeurs mais la volonté et les efforts collectifs pour changer les réalités existantes et atteindre ces valeurs, bien que confrontés à de nombreux défis, sont fructueux et prometteurs.

   Dans un passé récent, nous avons été témoins de l’échec des politiques de l’époque de la guerre froide et de l’unilatéralisme qui l’a suivie. Ayant tiré des leçons de cette expérience historique, le monde est en mouvement vers un nouvel ordre international où le Mouvement des non-alignés peut et doit jouer un nouveau rôle. Ce nouveau système doit être fondé sur la participation de toutes les nations et l’égalité de leurs droits. Et en tant que membre de ce mouvement, notre solidarité est une nécessité évidente dans le contexte actuel pour l’établissement de ce nouvel ordre mondial.

Heureusement, les perspectives et les évolutions internationales sont prometteuses et annonciatrices d’un système multidimensionnel dans lequel les pôles traditionnels de puissance seront remplacés par des groupes de pays, de cultures et de civilisations, qui ont des revendications économiques, sociales et politiques différentes.

   Les événements extraordinaires dont nous avons été témoins au cours des trois dernières décennies, montrent que l’émergence de nouvelles puissances a coïncidé avec l’affaiblissement des anciennes puissances. Ce transfert progressif du pouvoir fournit aux pays non-alignés la possibilité de jouer un rôle efficace et digne, au niveau international, et de préparer le terrain pour une gestion juste et collective du monde. En dépit de leurs différentes perspectives et tendances, les pays membres de ce mouvement ont réussi à préserver leur solidarité et leurs liens pendant cette longue période, dans le cadre des valeurs communes, et ce n’est pas une chose simple et minime. Ce lien peut préparer le terrain pour la transition vers un système mondial juste et humain.

[...] Les conditions actuelles ont procuré au Mouvement des non-alignés une occasion exceptionnelle. Notre point de vue est que la gestion du monde ne doit pas être exclusivement aux mains de quelques pays occidentaux. Il est possible d’établir et de garantir un système de gestion des affaires internationales, qui assure la participation de tous et soit global et démocratique. C’est ce dont ont besoin tous les pays qui ont été et sont encore, directement ou indirectement, lésés par les transgressions de quelques pays oppresseurs et hégémoniques. [1]

Note:

[1] Discours du Guide suprême au 16ème Sommet du Mouvement des pays non-alignés (MNA) à Téhéran, le 30 Août 2012.

Source: Khamenei.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)