• Nombre de visites :
  • 1446
  • 26/10/2014
  • Date :

Les étapes de l’opération Beyt-ol-Moghaddas (2)

l’opération beyt-ol-moghaddas

La troisième étape: les combattants Iraniens arrivent aux portes de Khorramshahr

   Les victoires des Iraniens avaient troublé l’armée irakienne. Il fut donc décidé d’exécuter la troisième étape de l’opération le plus vite possible malgré la grande fatigue des combattants iraniens, pour profiter de cette situation. Les objectifs fixés pour la troisième étape étaient que le QG Fath fasse une percée de 6 km au-delà de la frontière Iran-Irak pour attaquer les forces irakiennes regroupées derrière la frontière.

Le QG Nasr avait pour mission d’éliminer toute présence irakienne dans la région située entre la route Ahvãz-Khorramshahr et la frontière, et devait avancer vers Shalamtcheh.

   Le QG Ghods, qui opérait dans la zone délimitée par les villes de Koushk et Talãiyeh, devait repousser les troupes irakiennes jusqu’à la frontière. L’opération débuta le 9 mai à 22 heures. Cette fois, les Iraniens ne réussirent pas à atteindre les objectifs fixés, mais les troupes irakiennes subirent des dommages importants.

La quatrième étape: la libération de Khorramshahr

   La quatrième étape de l’opération Beyt-ol-moghaddas commença après quelques jours de repos qui permirent aux Iraniens de récupérer des forces. Pour cette dernière étape de l’opération, le QG Fajr, composé de trois brigades de fantassins, entra également en action. Les troupes des trois QG Nasr, Fajr et Fath devaient avancer en parallèle jusqu’au fleuve Arvandroud (que les Irakiens appellent Chatt-al-arab): le QG Nasr devait avancer le long de la frontière jusqu’à Shalamtcheh, le QG Fajr devait avancer un peu plus à l’est le long du canal Arãyez, le QG Fath devait avancer le long de la route Ahvãz-Khorramshahr et entrer dans la ville de Khorramshahr. L’opération débuta le 22 mai à 22h30. Le QG Nasr avança le long de la frontière et réussit à barrer la route de Shalamtcheh. Le QG Fajr réussit lui aussi à atteindre le fleuve Arvandroud. Par contre, le QG Fath ne réussit pas à atteindre ses objectifs du fait de la vigilance des troupes irakiennes, et fut stoppé avec le lever du soleil à quelques kilomètres de Khorramshahr, au niveau de l’ancienne station de police de la route Ahvãz-Khorramshahr. Cependant, la ville de Khorramshahr était désormais entièrement encerclée par les Iraniens. L’armée irakienne contre-attaqua à plusieurs reprises à partir de l’ouest (Shalamtcheh) et de l’est (Khorramshahr) pour sortir ses soldats de l’encerclement, mais les Iraniens résistèrent.

L’armée irakienne renforça ensuite ses troupes à l’intérieur de Khorramshahr, en faisant entrer ses soldats dans la ville par le nord-est.

   Le matin du 24 mai, les Iraniens s’approchèrent de Khorramshahr. Les Irakiens, qui ne tenaient plus après deux jours d’encerclement dans la chaleur torride de cette région, estimèrent inutile de résister. Ils sortirent de leurs refuges et marchèrent en rang jusqu’à l’ancienne station de police de la route Ahvãz-Khorramshahr. Ainsi, Khorramshahr qui avait résisté de toutes ses forces pendant 34 jours, puis été occupée par les troupes irakiennes pendant 575 jours, fut libérée le 24 mai 1982 à 11 heures du matin, après une opération qui dura 25 jours. L’opération Beyt-ol-Moghaddas permit également de libérer 5038 km² des territoires iraniens. La libération de Khorramshahr fut annoncée à la Radio Iranienne le 24 mai à 14 heures, et provoqua d’immenses réactions de joie dans tout l’Iran.

Sources bibliographiques:

Khorramshahr dans la guerre, livre publié par Le centre d’études et de recherches sur la guerre du Sepãh Pãsdãrãn, Téhéran, 1380 (2001).

La ville en sang, Khorramshahr, livre publié Le centre d’études et de recherches sur la guerre du Sepãh Pãsdãrãn, Téhéran, 1372 (1993).

Galeries Relatives:

Galerie des images de la province de Khuzestãn

Galerie des images de Dezf 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)