• Nombre de visites :
  • 452
  • 28/10/2014
  • Date :

Les jours de Tãssou’ã et d’Ashourã de l’Imam Hussayn (AS)(1)

moharram

Traduit par Jean d’Agape

   Tãssou’ã signifie «neuvième» et Ashourã «dixième», et concernent essentiellement les neuvième et dixième jours du mois de Moharram où ont eu lieu les évènements tragiques de Karbalã. Ces deux jours ont une grande importance pour les musulmans, spécialement les Chiites.

Abu Al-Hassan ‘Ali ‘izz Al-Din Ibn Al-Athir, historien arabe sunnite, dans son livre «Nahaye» a écrit: « Ashourã est un nom islamique» ce qu’a aussi déclaré Tarihi Fakhr Al-Din dans son «Majma’Al-Bahrain», après l’événement de Karbalã et le martyre de l’Imam Hussayn (AS), qu’avaient prédits le Prophète (AS) et l’Imam ‘Ali (AS).

(Livre de hadiths d’Ibn Athir, vol. 3, p. 240 et «Majma’Al-Bahrain» de Tarahi, vol. 3, p. 186)

   L’Imam Hussayn (AS) avait aussi prédit son martyre et cet évènement avait été annoncé à certains Prophètes (Bihãr Al-Anwãr, vol. 44, pp. 223 et 250). Ce jour est devenu un jour de peine et d’affliction pour les gens et les Chiites qui célèbrent cet évènement avec des cérémonies de deuil.

   L’Imam Sãdiq (AS) a déclaré à ce sujet:  “Le jour d’Ashourã est le jour où Hussayn (AS) a été tué avec ses partisans tués eux aussi et tombés nus par terre», et le jour de Tãssou’ã est le neuvième jour du mois de Moharram de l’année 61 de l’hégire, où l’Imam Hussayn (AS) et ses compagnons ont été encerclés par les ennemis. (Osoul kafi, vol. 4, p. 147 et Bihãr Al-Anwãr, vol. 45, p. 95).

Ce jour-là, l’ennemi a fermé l’accès au fleuve aux membres de la famille de l’Imam Hussayn (AS) et est devenu un jour extrêmement difficile et d’affliction pour les Ahl-ul-Bayt (AS) et pour les Chiites.

   L’Imam Sãdiq (AS) au sujet de ce jour, a déclaré: «Le jour de Tãssou’ã est le jour où Hussayn et ses compagnons ont été encerclés par l’armée de Cham. Ibn Ziyãd et Omar Saad étaient contents d’avoir rassemblé une si grande armée et pensaient que l’Imam Hussayn (AS) et ses compagnons étaient incapables de résister et que plus personne ni aucun Irakien ne viendraient à leur secours.

(Safinat Al-Bihãr, vol. 1, p. 312)

Source: Tebyan.net

Articles Relatifs:

Le but de l’Imam Hussayn

L’ascension de la liberté

Les contrôles du cœur au mois de Moharram

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)