• Nombre de visites :
  • 529
  • 29/10/2014
  • Date :

L’art islamique sous les Abbassides (750-1258)

l’art islamique

   Sous le califat abbasside, le centre politique et culturel de l’Islam se déplaça de Syrie vers l’Irak, où la ville de Bagdad fut fondée en 762 par le calife abbasside Al-Mansur. Une autre ville située au Nord de Bagdad, Samarra’, joua également un rôle très important dans ce qui est considéré comme l’âge d’Or de la période abbasside, et qui s’étalera sur trois siècles. Durant cette période, un style distinctif d’art émergea et de nouvelles techniques se développèrent, pour ensuite se répandre dans tout le territoire musulman et influencèrent grandement l’art et l’architecture islamique.

Ces deux villes, associées à une nouvelle tendance artistique et architecturale, imposèrent donc un nouveau style au monde musulman. Du fait qu’il ne reste malheureusement que très peu de traces du règne abbasside à Bagdad, seul le site de Samarra est particulièrement significatif pour apprivoiser la teneur des réalisations abbassides de l’époque.

   Ce fut aussi à Samarra qu’une nouvelle méthode pour sculpter les surfaces fit son apparition: le fameux «biseautage», ainsi que la répétition de figure géométrique abstraite et de formes pseudo-végétales, qui seraient plus tard connues sous le nom d’«arabesque». Ces derniers furent largement utilisés pour la décoration des murs, mais devinrent également populaires sur d’autres supports comme le bois, la métallurgie, et la poterie. Dans ce dernier domaine d’ailleurs, Samarra utilisa de façon extensive la couleur pour la décoration, et introduisit probablement pour la première fois la technique de la peinture lustrée sur verre blanc.

Source: Islamdefrance.fr

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)